Sauveteurs en mer : appel au don ! les saisonniers sont sur le pont pour vous secourir

les vacanciers profitent de la plage mais les sauveteurs en mer, eux, veillent! Ils sont bénévoles d'où l'appel au don de la SNSM cet été. D'autant que des saisonniers viennent renforcer les troupes pour votre sécurité.

 

Ce sont nos anges gardiens sur le littoral :  les bénévoles de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) sont très sollicités en été. Pour prévenir toute éventualité, ils s'entraînent régulièrement sur le littoral, avec le renfort de saisonniers. Ces exercices, ainsi que l'entretien du matériel, ont un coût. Une campagne de collecte de dons est lancée ce lundi 9 août et jusqu'au 15 août dans les centres Leclerc, en partenariat avec la SNSM.

L'association qui fête ses 150 ans, a déjà receuilli 107 994 euros et espère atteindre 200 000 euros à la fin de l'été. Sur son site internet, elle rappelle que 9 000 bénévoles sont engagés à ses côtés, ayant réalisés cette année plus de 7800 interventions.

Loan et Capucine, 20 ans, font partie eux de la protection civile. Ils sont sauveteurs nageurs sur la plage de Saint Coulomb, en Ille-et-Vilaine et à eux deux, surveillent sans relâche une zone de 200 mètres.  Ils font partie de la fédération française de sauvetage et de secourisme. L'été, ils sont saisonniers et le reste de l'année, ils pratiquent le sauvetage sportif. Chaque matin, avant la prise de service, ils pratiquent des scéances de renforcement musculaire puis, sous l'oeil du chef de poste, des tours de bouées avec leurs planches.

De la piqûre de vive à l'arrêt cardiaque

Les deux nageurs sont préparés à tout incident,de la piqure de vive à l'arrêt cardiaque. Ils font surtout de la prévention car leur lieu d'affectation est  un site protégé et relativement peu fréquenté. Mais la vigilance est de mise.

Si on voit quelque chose, il faut pouvoir réagir à la seconde alors il faut avoir l’œil partout!

Loan, Sauveteur saisonnier

Justement, Capucine vient d'apercevoir un dauphin au large. Aussitôt, le drapeau rouge est hissé et la plage évacuée. Car l'animal pèse en moyenne 200 kilos et peut entraîner un nageur par le fond, explique la jeune femme.

S'il y a un accident, je suis là et je peux sauver une vie. En plus, le cadre est magnifique. Cela me permet aussi de m'entraîner en parallèle matin et soir.

Capucine, sauveteuse saisonnière


Car pour ces deux jeunes, un nouveau défi se profile .En septembre prochain, ils disputeront les championnats de France de sauvetage côtier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer sécurité société c'est l'été loisirs