Cette lampe fabriquée en Bretagne, désinfecte l'air des virus, dont le coronavirus, et des bactéries

Il y a une lampe qui fait beaucoup parler d'elle en ce moment, la lampe à ultraviolets C. Des UVC qui ont la particularité de tuer les virus comme les bactéries. Une entreprise basée au Grand Fougeray (Ille-et-Vilaine) a trouvé une solution pour éclairer et désinfecter l'air en même temps.

Olivier Moyen P.D.G de LOD' AIR devant une de ces lampes qui désinfecte l'air des virus et bactéries
Olivier Moyen P.D.G de LOD' AIR devant une de ces lampes qui désinfecte l'air des virus et bactéries © G Raoult@francetv

L'entreprise LOD'AIR, basée au Grand Fougeray, a inventé et fabriqué une lampe qui filtre l'air et la désinfecte des bactéries et des virus dont le coronavirus grâce aux rayons ultraviolets de type C. Cette lampe est capable selon son P.D.G, olivier Moyen de désinfecter à 99% l'air sans aucun produit chimique et en présence de personnes.

C’est dans l'atelier de fabrication que les lampes sont assemblées.
 

Fabrication des lampes qui désinfecte l'air dans l'usine LOD'AIR située au Grand Fougeray (Ille-et-Vilaine)
Fabrication des lampes qui désinfecte l'air dans l'usine LOD'AIR située au Grand Fougeray (Ille-et-Vilaine) © Vincent Bars - FTV


Il s'agit d'un long boitier doté d'un aspirateur d'air. Une fois que l'air est aspirée, il est soumis à l'intérieur du boitier aux rayons ultraviolets de type C qui le désinfectent. Cette lampe utilise une technologie découverte en 1801, les ultraviolets, et utilisée depuis 1950 pour désinfecter l’eau et les surfaces des blocs opératoires, plus particulièrement les UV de type C car plus efficaces.

Mais ces rayons ultraviolets sont dangereux pour l'homme, surtout pour les yeux et pour la peau. Jusqu'à présent, ils n'étaient utilisés que dans des espaces vides de personnes et manipulés avec précaution par des techniciens munis de protections.

 

Une innovation technologique pour l'utilisation en présence de personnes

L’unité de recherche et développement de cette entreprise s'est alors penchée sur la problématique. Elle a ainsi trouvé une solution technologique innovante pour palier à cette dangerosité et désinfecter l'air en toute sécurité, même si des personnes sont présentes dans la pièce. 

Nous, on a fait en sorte de miniaturiser les UVC et de les mettre à l'intérieur du luminaire pour qu'il n'y ait pas de danger pour les personnes et on a couplé cela à une turbine qui aspire l'air et le fait passer dans le luminaire puis l'expulse. Et ça c'est révolutionnaire.

Olivier Moyen P.D.G LOD'AIR

 

Un autre type de luminaire fabriqué par l'usine et posé sur cette table de salon. il suffit d'une prise 220 volts pour la faire fonctionner.
Un autre type de luminaire fabriqué par l'usine et posé sur cette table de salon. il suffit d'une prise 220 volts pour la faire fonctionner. © gilles.Raoult@francetv.fr

 

Une lampe qui ne dispense pas des gestes barrières

Cette innovation permet donc de baisser la charge virale de coronavirus dans l’air, certificat à l’appui, même lorsque des personnes sont présentes dans la pièce. Mais attention! L'utilisation de cette lampe ne dispense pas des gestes barrières. Les personnes présentes peuvent toujours se contaminer entre-elles par des projections de micros gouttelettes.

Les UVC sont donc un bon moyen de casser les chaînes de contamination de l’épidémie de la Covid-19 au même titre que les gestes barrières. Cela permet aussi d'aseptiser des pièces difficiles à aérer. Un hôtel de luxe rennais utilise ces lampes pour sécuriser ses salles de réunions. Des luminaires qui se déclinent aujourd'hui sous différentes formes. L'entreprise continue elle son développement en France et à l'international.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie entreprises