Jean-Luc Coatalem reçoit le prix Giono pour son roman “La part du fils”

Jean-Luc Coatalem lauréat du prix Giono 2019 pour son roman "La part du fils" / © IP3 PRESS/MAXPPP
Jean-Luc Coatalem lauréat du prix Giono 2019 pour son roman "La part du fils" / © IP3 PRESS/MAXPPP

Jean-Luc Coatalem se voit à nouveau distingué. Son livre "La part du fils" a reçu le prix Jean Giono 2019. 

Par E.C



Le jury du prix Jean-Giono dont font partie Tahar Ben Jelloun (de l’Académie Goncourt), Paule Constant (de l’Académie Goncourt), Franz-Olivier Giesbert, Gilles Lapouge, Pierre Pain, Franco-Maria Ricci, Yves Simon, Frédéric Vitoux (de l’Académie française), David Foenkinos, Marianne Payot et Sylvie Giono a cette année récompensé "La part du fils" de Jean-Luc Coatalem. L'écrivain a été élu par cinq voix contre trois. Il succède ainsi à Paul Greveillac qui a reçu le prix en 2018 pour "Maîtres et esclaves."


Retrouver son grand-père


"La part du fils", entre réalité et fiction, raconte la quête de l'auteur pour comprendre l'histoire de son grand-père, une histoire douloureuse tue par la famille. Arrêté dans le Finistère pendant la Seconde Guerre mondiale, il est ensuite déporté. Il décède dans le camp de Bergen-Belsen après être passé par celui de Buchenwald. Pourquoi a t-il été arrêté ? Était-il un résistant ? "Qui était-il vraiment, au-delà des derniers moments ? C'est ce que j'ai essayé de trouver. J'ai essayé de LE trouver, de mettre la main dessus",  explique Jean-Luc Coatalem à propos de ce livre, le plus intime de sa carrière. 

Créé en 1990 par la femme et la fille de l'écrivain Jean Giono,  à l'occasion du vingtième anniversaire de sa mort, le prix Jean Giono distingue chaque année l'ensemble de l’œuvre d'un auteur de langue française défendant la cause du roman. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus