• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L1 : après son match nul contre Caen, le maintien s'éloigne pour Guingamp

Le gardien caennais Brice Samba bloque la balle de l'arrière guingampais Ronny Rodelin lors du match entre Guingamp et Caen le 4 mai 2019 au Roudourou / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Le gardien caennais Brice Samba bloque la balle de l'arrière guingampais Ronny Rodelin lors du match entre Guingamp et Caen le 4 mai 2019 au Roudourou / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Le maintien de Guingamp ne tient plus qu'à un fil pour Guingamp, dernier de la L1. Pour la 35e journée de L1, le duel entre les "mal classés" a débouché sur le quatrième 0-0 consécutif entre Guingamp et Caen, qui permet aux Normands de consolider leur place de 18e et barragiste, samedi.

Par KV avec AFP


Avec 25 points, Guingamp reste bon dernier de la Ligue 1, à un fil de la relégation, alors que les 30 points de Malherbe lui permettent de conserver 5 longueurs d'avance à trois journées de la fin. Les deux équipes vont maintenant attendre le résultat de Dijon, 19e avec 28 points, qui se déplace ce dimanche à Nantes. L'En-Avant aurait pourtant bien eu besoin de trois points pour entretenir l'espoir du maintien qui s'éloigne un peu plus.
    

Un onze défensif côté normand


Jocelyn Gourvennec avait opté pour un onze un peu plus technique en titularisant Ludovic Blas plutôt que Didier Ndong au milieu et Mehdi Merghem plutôt que Marcus Coco sur l'aile droite. En face, le tandem Mercadal/Courbis, privé du patron de sa défense centrale Alexander Djiku, suspendu, avait opté pour un onze très défensif, organisé dans un 4-4-2 extrêmement rigoureux.
    

Imprécision des Guingampais


Après la sortie sur blessure à la 27e minute d'Enzo Crivelli, il a fallu attendre une frappe enveloppée et trop enlevée de Malik Tchokounté pour voir la première tentative malherbiste à la 67e. Et pourtant, le hold-up n'est pas passé loin lorsque le même Tchokounté a été à deux doigts de couper un centre de Casimir Ninga à six mètres des buts (79e). Mais l'essentiel était manifestement ailleurs et a été atteint: maîtriser le jeu stéréotypé proposé en attaque par des Bretons souvent imprécis, manquant de variété et de spontanéité, ce qui n'est guère étonnant chez un dernier de la classe.
    

Quelques offensives de Marcus Thuram


Les offensives sont passées dans leur très grande majorité par Marcus Thuram sur la gauche, qui a réussi plusieurs débordements mais sans grande efficacité dans ses centres, avant de sortir au bout d'une heure en boitant, remplacé par Ronny Rodelin. Hormis une frappe tendue mais en angle fermé de Blas qu'il a bien boxée (32e) - seul tir cadré du match ! -, Brice Samba a passé l'une de ses soirées les plus calmes depuis longtemps.
    

Guingamp à Rennes, le 12 mai prochain


Après avoir battu Dijon (1-0) le week-end dernier, Caen aura pris 4 points en deux matches contre ses rivaux direct pour la place de barragiste et repart avec ce qu'il voulait : conserver son avance. Ce calcul est-il le bon ? Il lui faudra sans doute prendre encore des points contre Reims et Bordeaux ou à Lyon. Quant à Guingamp, c'est maintenant un déplacement à Rennes qui l'attend dimanche prochain. Et malgré leur succès cette année en Coupe de France, nul doute que les Rennais auront encore à cœur de venger les défaites en finales de 2009 et 2014 en envoyant leurs chers voisins en Ligue 2.
 

Guingamp a manqué "de justesse et de spontanéité", regrette Gourvennec


Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Guingamp, a en effet déclaré : Il nous a manqué "plus de précision, plus de justesse technique. On a fait le match qu'on voulait en étant bon dans le pressing, on a dominé du début à la fin, on n'a quasiment rien concédé. On ne peut rien reprocher sur l'envie, sur l'intensité, sur l'équilibre de l'équipe. On a été plus  juste en deuxième période pour préparer mais pas pour finir. On manque de précision dans la dernière passe, dans le petit décalage, dans le centre, dans la frappe, sinon on gagne le match sur la domination. Il y a des matches où on a été moins bon que ça. Le manque de justesse et de spontanéité, c'est le constat du soir. Eux ont défendu beaucoup et ils ont pris le point qu'ils voulaient. Ils nous maintiennent à distance. Il reste neuf points à prendre, ce sera difficile, mais ça ne sera pas difficile que pour Guingamp".

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus