La BD "Peau d'Homme" de Zanzim et Hubert reçoit le Fauve des lycéens, nouveau prix du festival d'Angoulême

Nouveau succès pour "Peau d'homme", la bande dessinée créée par les deux Bretons, Hubert, l'auteur, décédé l'hiver dernier et son compère Zanzim, le dessinateur. Elle a reçu le Fauve des lycéens, un tout nouveau prix décerné cette année au 48ème festival de la BD d'Angoulême.

"Peau d'homme", est un roman graphique écrit par deux Bretons : Hubert, à l'écriture et Zanzim, au dessin, sorti au mois de juin 2020. Une bande dessinée, en forme de fable où, dans l’Italie de la Renaissance, une jeune fille revêt une peau d’homme pour s’introduire dans la société masculine et mieux connaître son futur mari. Une histoire dont les thèmes ont des résonances très contemporaines : le genre, la domination des hommes sur les femmes et le poids de la morale sur la sexualité féminine.
 

Une BD à succès avant le Fauve des Lycéens


Une bande dessinée qui a tout de suite rencontré son public, en effet 100 000 albums ont déjà été vendus et plusieurs prix l'ont récompensée, le Grand Prix RTL 2020, le Prix Wolinski de la BD du Point 2020, le Grand prix de la critique ACBD 2021, et le Prix Landerneau BD 2020, Prix Ti-Zef 2020. 

"Peau d'Homme" reçoit donc le Fauve des Lycéens, nouveau prix créé cette année par le festival d'Angoulême, avec le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, en partenariat avec Cultura.

 

Le palmarès du Festival 2021

Le palmarès de ce Festival international de la bande dessinée d'Angoulême a été dévoilé à huis clos ce vendredi soir, cinq mois avant une édition grand public reportée à l'été et menacée de boycott par des auteurs mécontents. C'est "L'Accident de chasse" des Américains Landis Blair et David Carlson, qui remporte le Fauve d'or du meilleur album. Un long roman graphique sur le Chicago du siècle dernier. 

Le prix spécial du jury a été attribué au Britannique Steven Appleby pour "Dragman", une super-héroïne derrière laquelle se cache un père de famille. Le prix révélation est revenu à Maurane Mazars pour "Tanz!". Le Prix du Public France Télévisions, à "Anaïs Nin, sur la mer des mensonges" de Léonie Bischoff. Enfin, le Prix René Goscinny, prix du scénario, revient à Loo Hui Phang pour Black-out avec Hugues Micol. 

 


 

    

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival bd d'angoulême bande dessinée culture livres