Lannion : 80 emplois créés grâce au soutien de l'Etat sur le projet b<>com

Le projet de l'Institut de recherche technologique (IRT) b<>com visant à "développer une offre souveraine pour les réseaux 5G privés" à destination notamment de l'industrie va recevoir 30 millions d'euros de l'Etat sur 7 ans. A la clef, la création de 90 emplois dont 80 à Lannion (Côtes d'Armor).

Le campus principal b<>com à Cesson-Sévigné près de Rennes
Le campus principal bcom à Cesson-Sévigné près de Rennes © Fred Pieau

L'Etat a décidé de soutenir le projet de l'IRT en assurant un financement de 30 millions sur 7 ans dans le cadre des investissements d'avenir, ont annoncé mardi les ministères de l'Industrie et de la Recherche dans un communiqué commun.

Cela doit permettre de créer "jusqu'à 90 emplois, dont 80 à 90% seront localisés de manière pérenne à Lannion", au sein de l'antenne b<>com déjà existante et qui se compose de 15 personnes.

Il s'agit, pour l'Etat, de renforcer "l'écosystème lannionais, doté de fortes compétences de R&D et d'ingénierie dans les réseaux télécoms" dont la 5G. Cette proposition correspond aux priorités affichées dans le plan "France Relance" afin de favoriser "la constitution d'offres souveraines sur la 5G, notamment pour l'industrie 4.0".

Sollicité, Bertrand Guilbaud, Directeur Général de b<>com, a précisé que "cette annonce est l’aboutissement d’un travail collectif remarquable, au service de la compétitivité et de la souveraineté des industries vitales de la France et de l’Europe. Nous sommes à la fois très fiers et très enthousiastes à l’idée de lancer cette initiative de reconquête par nos territoires d’une industrie mondiale sur laquelle nous avons tous les atouts pour réussir."

 

Une annonce bienvenue du côté de Lannion


Le bassin d'emplois de Lannion est fortement touché par le plan social de l'équipementier télécoms finlandais Nokia. L'IRT s'appuiera sur les compétences des salariés de Nokia visés par ce plan. "Les personnels de Nokia qui seront motivés par le projet et qui candidateront seront prioritaires. Près de 90 postes seront ouverts dont la grande majorité dès le début 2021" a précisé le Directeur Général de b<>com. 

Le groupe Nokia avait annoncé en juin 2020 un plan social prévoyant 1.233 suppressions de postes dont 402 à Lannion. Après une très forte mobilisation des salariés et des élus bretons, il avait réduit ce chiffre à 980, avec "près de 250 postes préservés" essentiellement dans le développement de la 5G (162 à Lannion
et 85 à Nozay dans l'Essonne). 

 

Qu'est-ce que b<>com ?

L'Institut de recherche technologique (IRT) b<>com est l'un des 8 IRT labellisé par l'Etat en 2012, dans le cadre des investissements d'avenir. Il s'est spécialisé en tant que fournisseur de technologies pour les entreprises qui souhaitent accélérer leur compétitivité grâce au numérique. Ses domaines d'activité touchent à l'intelligence artificielle, la réalité augmentée, la cybersécurité, la protection de contenus et les réseaux 5G.

b<>com compte plus de 330 collaborateurs, postés principalement à Cesson-Sévigné près de Rennes et à Lannion et Brest. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie technologies