Les épaves autour de la base sous-marine de Lorient

La base de sous-marins de Keroman à Lorient / © Isabelle Rettig
La base de sous-marins de Keroman à Lorient / © Isabelle Rettig

La base de Keroman à Lorient a été pendant la seconde guerre mondiale l'un des QG de la flotte sous-marine allemande. Nombre d'épaves se trouvent dans la rade ou au large de la ville, épaves de bateaux alliés coulés par les allemands et vice versa.    

Par Catherine Deunf

Durant la seconde guerre mondiale, Lorient était la plus importante base de sous-marins allemands. C'est donc en toute logique que la côte des environs regorge d'épaves de sous-marins ennemis ou alliés coulés durant cette période. 

Le musée sous-marin de Lorient

On peut retrouver cette histoire de la seconde guerre mondiale et bien d'autres au musée sous-marin de Lorient, l'un des rares musées de ce genre en France. Il est installé sur le site de la base de Keroman. Sur cette même base se trouve également la Tour Davis. Elle abrite un drôle d'engin : un simulateur de naufrage qui permettait aux sous-mariniers de s'entraîner. C'est le plus vieux encore existant en Europe. Il a servi jusqu'en 1995.

Une activité plus pacifique

70 ans plus tard, la base sous-marine de Keroman est devenue la Mecque de la course au large. Elle abrite la cité de la voile Eric tabarly et ses célèbres Pen Duick. Mais parmi la flotte, il en manque un : le Pen Duick IV, qui fut construit à Lorient en 1968. Quatre ans plus tard, Eric Tabarly le vendait à Alain Colas, qui le rebaptisait Manureva. C'est sur ce bateau qu'il disparut en mer en 1978, lors de la première édition de la Route du Rhum.

Les épaves autour de Lorient
La base de Keroman à Lorient a été pendant la seconde guerre mondiale l'un des QG de la flotte sous-marine allemande. Nombre d'épaves se trouvent dans la rade ou au large de la ville, épaves de bateaux alliés coulés par les allemands vice-versa.

Reportage : Isabelle Rettig, Stéphane Sovillier, Hervé Tiercelin, Pascal Nau et Jean Le Quiniou.
Avec : Christophe Cérino, président du musée sous-marin de Lorient. Jean-Martial Bourniquel, ancien sous-marinier. Maël Daniel, guide-animateur à la cité de la Voile de Lorient.

A lire : Un tour du monde pour une victoire d'Alain Colas

Sur le même sujet

Bleuñvenn Konan war plato Bali Breizh

Les + Lus