• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 : la victoire est belle et bienvenue pour Guingamp face à Marseille (2-0)

Les joueurs de l'En Avant de Guingamp applaudissent et remercient le public du Roudourou / © FRED TANNEAU / AFP
Les joueurs de l'En Avant de Guingamp applaudissent et remercient le public du Roudourou / © FRED TANNEAU / AFP

Après leur série de défaites depuis le début du championnat, les Guingampais se sont offerts une très belle première victoire (2-0) ce vendredi soir face à L'OM au Roudourou, en match avancé de la 4e journée de Ligue 1.

Par Krystel Veillard avec l'AFP

Avec cette rencontre remportée 2-0, les joueurs de Jocelyn Gourvennec se sont offerts un bol d'air en mettant fin à une série de huit défaites face aux Phocéens, qu'ils talonnent au classement (13e et 14e). Il faut dire qu'avec 0 victoire, 0 but et surtout 0 point en 3 matches, ils avaient plutôt mal entamé ce début de championnat.


Alessandrini a presque tout raté 


Du côté des Marseillais, Rémy Cabella a montré une belle activité pour organiser le jeu en milieu de terrain, Abdelaziz Barrada n'a pas pesé du tout, et Romain Alessandrini a à peu près tout raté sur son côté, à l'image de sa frappe dans les nuages sur un décalage de Cabella (31e). Alessandrini a surtout oublié trop souvent Javier Manquillo qui a multiplié les excellents appels côté droit presque sans jamais être servi. Dans ces conditions, difficile pour Michy Batshuayi de toucher le ballon.


L'en-Avant au courage


Cela n'a pas empêché l'attaquant belge d'être le joueur le plus dangereux de l'OM, sur une frappe bien tendue, après s'être défait du marquage de Christophe Kerbrat, difficilement captée par Jonas Lössl (36e), ou sur un tir en pivot juste avant la mi-temps.
A un quart d'heure de la fin, il se créait une énorme occasion d'égaliser en transperçant la défense rouge et noir, mais butait sur Lössl bien sorti (75e). Les Marseillais ont ensuite poussé pour obtenir au moins le nul, mais sont tombés sur des Guingampais qui ont montré de belles ressources mentales pour des joueurs que la réussite a fui pendant trois matches et demi.


Un but de Privat, un autre de Bénézet, à la dernière minute


Car dès la première minute l'En-Avant aurait pu prendre les devant sur un pénalty indiscutable à la suite d'une faute de Lassana Diarra sur un Jimmy Briand excellent. Sloan Privat, en panne de confiance, était chargé de tirer le coup de pied arrêté, sans doute dans l'espoir de le relancer, mais sa prise d'élan timide suivie d'une frappe trop molle du plat du pied était facilement repoussée par Steeve Mandanda.
L'avant-centre prêté par le club belge de La Gantoise se rachetait en ouvrant le score sur une offrande de Briand, qui avait résisté aux retours de Manquillo et Nkoulou avant de le servir devant le but vide (1-0, 72e). A la toute dernière minute, Nicolas Bénézet, lui aussi très en vue, enfonçait le clou d'une belle frappe du gauche que Mandanda effleurait, mais voyait entrer le long de son poteau gauche (2-0, 89e). La victoire du courage pour les Bretons qui ont enfin lancé leur saison.

La déclaration de Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur de Guingamp :

"(Nous avons la) satisfaction d'avoir fait ce qu'il fallait pour gagner, et on savait notre marge extrêmement réduite parce que c'était Marseille en face. Il fallait mettre beaucoup d'envie et de détermination, sans doute plus encore que depuis le début de saison et puis espérer être un peu plus adroit et plus déterminé dans la surface de Mandanda. C'est vrai que le match a démarré difficilement avec le pénalty manqué, mais je crois que pour la première fois depuis le début de la saison les joueurs ont su rester mentalement dedans, faire preuve de persévérance malgré ces coups du sort et finalement, avec un peu de qualité quand même et une grosse débauche d'énergie, on a su passer. C'est important de gagner un premier match. On a été montrés du doigt, forcément, puisqu'on avait perdu les trois premiers sans marquer un but, mais je crois qu'il faut aussi se rendre compte que dans le football ça va souvent très vite et il n'y a souvent pas grand chose entre une défaite et une victoire. On a tenu bon et on a fait basculer les choses positivement. Après, on ne va pas fanfaronner non plus, ça reste une victoire. C'est une belle victoire contre Marseille, c'est le bel exploit d'un soirée qui va nous permettre de passer quinze jours avec un peu plus de confiance".




Pour ce qui est de la suite de cette 4ème journée de Ligue 1, Rennes reçoit Toulouse et Lorient joue à Reims ce samedi soir à 20h, Nantes sera à Bordeaux ce dimanche soir à 17h.

L'interview de Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur de l'En Avant de Guingamp

Guingamp-Marseille : ITW J Gourvennec
recueillie par Fabrice Leroy et Nicolas Dalaudier


L'interview de Lionel Mathis, milieu de terrain de l'En Avant de Guingamp

Guingamp-Marseille ITW Lionel Mathis, EAG
recueillie par Fabrice Leroy et Nicolas Dalaudier

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans la "marche des mutilés", Gwendal, éborgné, n'ose penser à sa vie d'après

Les + Lus