Ligue 1 : le Stade rennais conforte sa 3e place grâce à sa victoire contre Toulouse

Le Rennais Maouassa célèbre son but (2-0, 83e) qui a scellé la victoire des Bretons contre Toulouse. / © REMY GABALDA / AFP
Le Rennais Maouassa célèbre son but (2-0, 83e) qui a scellé la victoire des Bretons contre Toulouse. / © REMY GABALDA / AFP

Le Stade rennais s'est imposé à Toulouse (2-0) et a conforté sa troisième place, samedi à l'occasion de la 27e journée de L1: les Bretons croient plus que jamais à l'Europe.

Par L.H. avec AFP

Cette quatorzième victoire de la saison du Stade rennais, la sixième en déplacement, permet aux hommes de Julien Stéphan de conforter leur place sur le podium avec provisoirement quatre points d'avance sur Lille qui jouera à Nantes dimanche.

Battus lors de leurs deux derniers déplacements, à Lille (0-1) et à Reims (0-1), les Bretons ont pleinement profité de l'état de décomposition de l'équipe toulousaine, qui n'en finit plus de s'enfoncer. 

Sans victoire depuis plus de quatre mois et un dernier succès face à Lille, le 19 octobre 2019 au Stadium (2-1), Toulouse n'a pris qu'un point sur ses 17 derniers matches et s'est incliné pour la huitième fois de rang à domicile, un (autre) triste record dans l'histoire du club.

Face à une équipe qui a rendu les armes et qui compte toujours quatorze points de retard sur Nîmes, barragiste, Rennes a ouvert le score dès la troisième minute sur un lob subtil de Benjamin Bourigeaud, bien lancé par Raphinha (0-1, 3e).
 

705 minutes sans but pour le TFC

Devant la pire défense de Ligue 1 (56 buts encaissés en 27 matchs), les Bretons ont d'abord manqué le break sur un duel perdu par Raphinha (30e) puis sur une frappe sur le poteau de Maoussa (37e).

Incapables de marquer le moindre but depuis plus de sept matchs (705 minutes, série en cours), les Toulousains n'ont inquiété Édouard Mendy que sur une tête de Bafodé Diakité juste avant la pause (42e).

Meilleur buteur rennais cette saison (10 réalisations) et auteur d'un doublé salvateur lors de la dernière journée face à Nîmes (2-1), Mbaye Niang s'est distingué sur une frappe puissante des trente mètres qui a terminé sa course sur la transversale (48e). L'attaquant rennais a ensuite marqué un but refusé pour hors-jeu (57e). 

Toulouse a définitivement coulé après une grossière erreur de son gardien Mauro Goicoechea sur une frappe excentrée de Maouassa qu'il a boxée dans ses propres filets (0-2, 83e).

Lors de la prochaine journée, les Rennais recevront une autre équipe qui ambitionne l'Europe, Montpellier (5e), solide vainqueur 3-0 de Strasbourg samedi. Pour Toulouse, il s'agira d'essayer de mettre un terme à cet interminable cauchemar du côté de Dijon.

Les réactions des entraîneurs

Julien Stephan (entraîneur de Rennes) : "C'est très positif de s'imposer ici. C'était l'objectif que l'on s'était fixé. On continue notre bonhomme de chemin même si rien n'est acquis car les écarts sont trop faibles. On aurait pu tuer le match en première période et si on avait su enfoncer le clou à ce moment-là nous nous serions offerts une fin de match plus tranquille. On a été un peu trop passif en seconde. On a encore des choses à améliorer mais ce sont trois points qui font du bien".

Denis Zanko (entraîneur de Toulouse), après la défaite 2-0 à domicile face à Rennes, samedi: "Sur les cinq derniers buts (0-3 à Lille le week-end précédent, NDLR) que l'on prend, on fait quatre cadeaux et c'est quelque-chose qui m'agace. Je suis en colère car on fait trop d'erreurs individuelles. Quand vous affrontez une équipe qui est troisième du championnat comme Rennes c'est trop difficile d'être mené au score au bout de quatre minutes. Notre première mi-temps est difficile, on a mieux maîtrisé la deuxième mais sans parvenir à faire la différence. On donne le bâton pour se faire battre".

 

Sur le même sujet

Les + Lus