Marc Le Fur veut supprimer les subventions d’Eau et Rivières. L’association dénonce la myopie intellectuelle du candidat

Le 30 novembre le candidat Marc Le Fur livre sa vision de l'avenir de l'agriculture bretonne devant les représentants locaux de la FNSEA et des JA / © M.Villaverde
Le 30 novembre le candidat Marc Le Fur livre sa vision de l'avenir de l'agriculture bretonne devant les représentants locaux de la FNSEA et des JA / © M.Villaverde

Lundi 30 novembre Marc Le Fur a expliqué aux agriculteurs vouloir supprimer les subventions aux associations qui s'opposent à des projets qui, selon lui, modernisent l'agriculture. L’association Eau et Rivières, directement visée, dénonce des propos inquiétants pour la démocratie.

Par Maylen Villaverde

Lundi 30 novembre les agriculteurs bretons de la FNSEA et JA ont invité 5 candidats aux élections régionales à venir leur présenter leur vision de l'agriculture. Marc Le Fur (Droite et centre), Gilles Pennelle (FN), René Louail (EELV), 4 représentants de la liste PS ainsi que Christian Troadec sont donc venus respectivement expliquer leur projet pour l'agriculture bretonne, chacun disposant de 30 minutes. 

Pour Marc Le Fur l'agriculture est d'abord un enjeu économique

Marc Le Fur était le premier à s'exprimer. En préambule l'homme politique costarmoricain a insisté sur la gravité des crises vécues par l'agriculture et l'agro-alimentaire bretons et a évoqué ses mesures prioritaires pour aider ces secteurs. Parmi elles notamment l'urgente simplification administrative (mesure également soutenue par tous les autres candidats) et pour laquelle il propose de limiter toutes les réglementations à une feuille recto verso, ce qui diminuerait les délais de traitement des dossiers. Pour le candidat de la droite et du centre l'avenir de l'agriculture bretonne passe par sa modernisation rapide et sa capacité à affronter la concurrence internationale. Selon lui la Région Bretagne se doit d'accompagner et soutenir les agriculteurs qui vont dans ce sens mais il interdit de donner de quelconques orientations à ces entrepreneurs.  Pour Marc Le Fur "l'agriculture est d'abord un enjeu économique avant d'être un chapitre du dossier environnemental".

Une des préconisations du candidat Le Fur: supprimer les subventions à certaines associations 
 

Aider les exploitations à s'agrandir et se moderniser a toujours été le crédo de Marc Le Fur. Le député avait en effet proposé en 2010 un amendement à la loi de modernisation agricole facilitant les agrandissements des élevages porcins. La surprise est plutôt venue de l'annonce faite par le candidat à la Région de supprimer purement et simplement les subventions aux associations qui s'opposent aux projets agricoles et agro-alimentaires

" Je m'aperçois que la région verse des subventions à des associations qui utilisent cet argent pour financer des procédures contre le monde agricole ou agro-alimentaire. Et bien cela ça cessera, c'est terminé. Je pense aux subventions Eau et Rivières. La région verse actuellement 110 000 euros c'est pas positif puisque ça sert à combattre nos projets, les projets que l'on veut pour la Bretagne..."



Le candidat Marc Le Fur (LR) remet en cause les subventions régionales à Eau et Rivières
Marc Le Fur, Les Républicains, tête de liste "Le choix de la Bretagne" , liste de la Droite et du Centre - 30/11/2015


Pour l'association Eau et Rivières "Le Fur a tout faux"

Eau et Rivières a réagi hier mardi 1er décembre au lendemain de cette déclaration en diffusant un communiqué de presse sur son site internet intitulé "la promesse stupide de Marc Le Fur" dans lequel elle relève que "le candidat a choisi le jour de l'ouverture de la COP21 pour faire cette annonce [ce qui ] illustre la myopie intellectuelle persistante dont il fait preuve depuis longtemps à l'égard des enjeux environnementaux, se situant à contre courant de l'histoire..." et d'ajouter "qu'un député expérimenté, qui plus est Vice-Président depuis 2007 de l'Assemblée Nationale, conteste le droit des associations à saisir les tribunaux de la République pour que les lois votées par les parlementaires soient appliquées, est inquiétant pour le fonctionnement de notre démocratie"

Si l'association trouve normal que les élus de la République s'inquiètent de la bonne utilisation des fonds alloués à Eau et Rivières de Bretagne, elle trouve que cela arrive bien tard puisqu'aucun conseiller régional du groupe Les Républicains n'a assisté à la réunion de présentation du bilan des actions menées par l'association le 24 février dernier.

Jean-François Piquot (Eau et Rivières) répond à Marc Le Fur (LR) sur suppression des subventions
Jean-François Piquot, porte-parole de l'association Eau et Rivières répond à Marc Le Fur (LR), tête de liste "Le choix de la Bretagne" aux Régionales, qui veut remettre en question les subventions régionales de l'association

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus