Marseille : l'un des voiliers de l'association du Père Jaouen volé dans le port de l'Estaque

Le Rana II, l'un des voiliers utilisés à Marseille par l'association AJD Père Jaouen a été volé dans le port de l'Estaque. Un appel à témoins est lancé pour tenter de le retrouver. 

Le Rana II mesure 15 mètres. Il a été volé dans le port de l'Estaque, à Marseille
Le Rana II mesure 15 mètres. Il a été volé dans le port de l'Estaque, à Marseille © DR

Les bénévoles de l'association AJD Père Jaouen de Marseille ont eu une mauvaise surprise le vendredi 24 janvier. Le Rana II, l'un des voiliers utilisés pour des sorties en mer a été dérobé pendant la nuit. Il fait partie de la flotte marseillaise, avec Le Largade, l'ancien bateau de Florence Arthaud légué par sa famille. 

Selon les premiers éléments de l'enquête et les images de vidéosurveillance, le vol a été commis  à 5 h du matin. Deux individus seraient désormais à bord. "Cette nuit-là il y avait un bon vent d'est", précise Aurélie Baron, représentante de l'association. "Nous pensons qu'ils se dirigent soit vers le sud, ou l'ouest, pour éviter des mers fermées." Une enquête de police est en cours. 

Ce qui est dommageable c'est qu'il appartient à une association et c'est le seul à naviguer de manière aussi régulière sur le plan d'eau. 

Le Rana II servait à emmener en mer des jeunes des quartiers de Marseille et de ses environs, grâce à la cinquantaine de bénévoles de l'antenne de l'AJD Marseille, pendant une journée ou plus, à raison de deux ou trois fois par semaine. L'association a lancé un appel à témoins pour pouvoir retrouver le navire de 15 mètres.

Le Rana II, voilier de la flotte marseillaise de l'association du Père Jaouen
Le Rana II, voilier de la flotte marseillaise de l'association du Père Jaouen © DR

Toute personne susceptible d'apporter des informations peut passer par la rubrique "contact" du site internet de l'association

L'AJD Père Jaouen possède en tout 20 voiliers, plus qu'un à Marseille et le reste à Landeda, dans le Finistère. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers mer solidarité société