Mesures de prévention renforcées contre la grippe aviaire dans les élevages de volailles français

La détection du virus influenza aviaire H5N8 sur 2 cygnes aux Pays-Bas conduit le ministère français de l'agriculture et de l'alimentation à relever le niveau de risque d'introduction du virus en métropole. Les élevages des zones identifiées à risques devront être protégés par un filet.

© maxppp/J.Luc Flémal
A ce jour, la France est indemne d’influenza aviaire. Mais le virus hautement pathogène H5N8 a été détecté le 20 octobre dernier sur deux cygnes tuberculés au Pays-Bas. Des cas qui "alertent sur le risque d’introduction en France à partir de la circulation du virus dans les couloirs de migration actuellement empruntés par les oiseaux sauvages", indique ce dimanche 25 octobre le ministère de l'agriculture et de l'alimentation.

Le niveau de risque est donc augmenté de négligeable à modéré, impliquant une surveillance accrue et le respect de mesures de sécurité de la part des professionnels, particuliers détenteurs d'oiseaux et chasseurs. 
 
Dans les zones à risques la protection des élevages de volailles par un filet est obligatoire
Dans les zones à risques la protection des élevages de volailles par un filet est obligatoire © Ministère de l'agriculture et de l'alimentation


Des mesures spécifiques pour les zones à risques


A compter de ce lundi 26 octobre, dans les communes situées dans des zones dites à risque particulier (ZRP), c’est-à-dire abritant des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs, les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires :
- claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux ;
- interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : concours ou expositions) ;
- interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ZRP à des rassemblements organisés dans le reste du territoire ;
- interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes ;
- interdiction d’utilisation d'appelant.


Et des mesures obligatoires sur tout le territoire


- surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux ;
- interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée d'un département cité ;
- vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.


Avec 33% de la production nationale de poulets de chair, 41% de la production de dinde et 41% de la production d'oeufs de consommation, la Bretagne est la première région avicole de France. Des zones à risques sont identifiées dans les quatre départements de la région. Nombre d'éleveurs bretons vont donc être amenés à appliquer ces mesures préventives.
© Chambres d'agriculture de Bretagne

Maladie infectieuse virale très contagieuse affectant les oiseaux, l'infuenza aviaire est présente chaque hiver, comme la forme humaine du virus de la grippe. Et chaque année la grippe aviaire décime des élevages.
 
Entre fin 2015 et début 2017, le virus s'était répandu sur le territoire français sous la forme H5N1, puis H5N8. La région Bretagne avait alors été épargnée mais de nombreux élevages du sud-ouest avait été contraints à un abattage massif de leurs volailles.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grippe aviaire agriculture économie