Mondiaux de Cyclisme en Italie : ce sera sans Barguil mais avec Madouas

Comme il le laissait entendre samedi, Warren Barguil ne disputera pas les championnats du monde par équipe prévus cette semaine (24-27 septembre) à Imola en Italie. Le Morbihannais a préféré s’écarter de lui-même. Valentin Madouas, le Finistèrien, sera lui bien présent!
 

Le Finistérien Valentin Madouas ira aux Mondiaux de cyclisme alors que le Morbihannais Warren Barguil laisse sa place à un autre
Le Finistérien Valentin Madouas ira aux Mondiaux de cyclisme alors que le Morbihannais Warren Barguil laisse sa place à un autre © Maxppp - Alexandre Marchi
La sélection de l’équipe de France pour les Mondiaux à Imola en Italie (24-27 septembre) a été annoncée, ce dimanche. Warren Barguil ne sera pas de la partie, par contre Valentin Madouas sera bien présent. Du côté des filles, la Morbihannaise Audrey-Cordon Ragot fera égalment le déplacement en Italie.

Dès samedi, Warren Barguil, qui figurait dans la présélection des treize noms données par Thomas Voeckler pour ces mondiaux sur route, avait laissé entendre qu'il ne ferait pas le déplacement vers l'Italie.
La nouvelle oficielle est tombée dimanche par la voix du sélectionneur consultant de France Télévision, peu avant le départ de la 21e et dernière étape du Tour à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Parmi les noms des huit titulaires celui de Warren Barguil n'y figurait pas.
 

"Warren a eu l’honnêteté de me dire qu’il ne se sentait pas suffisamment en forme pour disputer le Mondial", a expliqué au micro de France Télévisions le sélectionneur-consultant.

Thomas Voeckler

 
Voir cette publication sur Instagram

J’ai échangé avec Thomas Voeckler à propos du Championnat du Monde 2020 à Imola, et j’ai préféré jouer la carte de la transparence. J’ai tenu en effet à céder ma place à un autre coureur qui peut être présent dans le final, car pour moi, au sortir de ce Tour de France éprouvant, je ne sais pas si cela aurait pu être le cas. Il y a plus de deux cent cinquante kilomètres de course en Italie, et ce sera un Championnat du Monde compliqué. Si j’honore une sélection en équipe de France c’est pour faire honneur au maillot national, en étant à 100%, de mes moyens au départ de la course. Le maillot bleu-blanc-rouge a trop d’importance pour moi. Je ne voulais décevoir personne. Je ressens aussi le besoin de souffler avant de reprendre la suite de la saison avec Arkéa-Samsic et notamment les Ardennaises

Une publication partagée par Warren Barguil (@warrenbarguil) le

 

Valentin Madouas, lui y sera!


A 24 ans, aprés une première participation au tour d'Italie en 2019 où il finit 13 ème, le Finistèrien signait cette année sa première participation à la Grande Boucle. Un Tour de France qu'il termine à la 27 ème position, une belle performance qui n'a pas échappée au sélectionneur 
 

Des coureurs tels que Guillaume Martin et Valentin Madouas pourraient avoir un rôle particulier sur le parcours italien, annoncé comme étant exigeant.

Thomas Voeckler



Le parcours de 259 km pour les hommes et 144 pour les femmes ne sera pas favorable aux grimpeurs. Tracé autour du célèbre circuit automobile, les coureurs devront affronter 3 km de montée à 10 % de moyenne. Une difficulté de taille qui augmente l'éventail des prétendants au titre. Les Français ne partent pas favoris pour ces mondiaux.
 

On se présente comme une nation outsider et non pas favorite parce qu'il faut être objectif, martèle le sélectionneur des Bleus. Il y a actuellement plus fort que l'équipe de France sur un tel parcours.

Thomas Voeckler


La sélection française pour la course : Julian Alaphilippe (Deceuninck), Julien Bernard et Kenny Elissonde (Trek), Valentin Madouas et Rudy Molard (Groupama-FDJ), Guillaume Martin (Cofidis), Quentin Pacher (BB Hotels), Nans Peters (AG2R La Mondiale).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport