• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Beignon (56) : découverte d'un gros stock d'armes dans un hangar agricole

C'est dans ce hangar agricole de Beignon que les armes ont été découvertes. / © Stéphane Izad / France 3 Bretagne
C'est dans ce hangar agricole de Beignon que les armes ont été découvertes. / © Stéphane Izad / France 3 Bretagne

Surprenante découverte, mercredi 1er mai. En jouant autour d'un hangar, des adolescents ont trouvé des armes à peine cachées dans le bâtiment agricole. Deux personnes domiciliées en Ille-et-Vilaine ont été mises en examen et placées sous contrôle judiciaire.

Par V. Chopin avec S. Izad et P. Beaugey


"C'est un endroit assez abracadabrant pour cacher un tel matériel !" Le maire de Beignon ne cache pas son étonnement.

En tant que premier élu de cette commune d'à peine 2.000 habitants, Yves Josse a reçu un appel de la gendarmerie du Morbihan, mercredi 1er mai. "Dans les mairies, cela fait partie de la fonction, on peut être appelé pour différentes choses et à n'importe quelle heure, mais là, j'avoue, ce n'est pas courant !"


Un stock significatif d'armes et de munitions


À l'autre bout du fil, les gendarmes cherchent à savoir à qui appartient le hangar dans lequel des armes viennent d'être découvertes. "Un stock significatif d'armes de divers calibres et de munitions" pour reprendre les termes du Parquet. Des fusils, armes de poing et des quantités de cartouches, dans un bâtiment "ouvert à tous vents" comme le décrit l'élu : "C'est une grange ouverte, sur le bord de la route ! Une cachette assez surprenante étant donné le contenu !"

Une ancienne unité de stockage d'eau potable, située à proximité, a aussi été fouillée dans les jours qui ont suivi.
 
Beignon, une commune de moins de 2.000 habitants à la limite entre Morbihan et Ille-et-Vilaine. / © France 3 Bretagne
Beignon, une commune de moins de 2.000 habitants à la limite entre Morbihan et Ille-et-Vilaine. / © France 3 Bretagne
 

Deux personnes sous contrôle judiciaire


Rapidement, le parquet de Vannes s'est déssaisi de ces faits au profit du parquet de Rennes, "une partie des faits s'étant déroulée sur notre ressort", justifie le Procureur de la République Philippe Astruc qui précise qu'une information judiciaire pour infractions à la législation sur les armes et association de malfaiteurs a été ouverte auprès d'un Juge d'instruction de Rennes.

Deux personnes domiciliées en Ille-et-Vilaine ont été mises en examen et placées sous contrôle judiciaire. La piste terroriste est totalement exclue. Mais comment expliquer la présence d'un tel stock d'armes ? D'où viennent-elles ? Comment ont-elles été stockées dans le Morbihan ? Pourquoi les avoir "cachées" dans ce hangar ? Les investigations sont en cours...

 

Sur le même sujet

« BOURGEON, Le romancier de la BD »

Les + Lus