A Damgan, les grandes marées attirent les pêcheurs à pied

© France3Bretagne
© France3Bretagne

Ce week-end, beaucoup de monde a profité des grandes marées. Elles se poursuivent encore deux jours. Ce lundi 3 août, le coefficient s’élève à 106/104. Si vous aimez la pêche à pied, il y a des tactiques... et un règlement à respecter!

Par Benoît Le Vaillant

A quatre pattes, à genoux ou perchés en équilibre sur un rocher... Un bon pêcheur à pied commence par ne pas trop se préoccuper de son entourage. Concentré, les yeux fixés dans l'eau ou le sable, il gratte et gratte encore.

A Damgan, dans le Morbihan, les coquillages les plus recherchés sont les palourdes et les coques. Mais attention, pour protéger les jeunes crustacés et coquillages, il existe bien sûr un règlement qui détermine les tailles et le nombre de pièces qu'un pêcheur à pied peut ramasser. Quand la pêche à pied se termine, il y a le plaisir d'anticiper la suite, c'est-à-dire la cuisson et la dégustation des coquillages.

Ce lundi et mardi le coefficient de marée est de 106/104. La pêche peut encore être bonne.
Grande marée et pêche à pied, à Damgan (56)
Reportage A. Castier et T. Bréhier

 

Rappels et conseils de prudence de la préfecture maritime

Pendant les périodes de forts coefficients de marée, les Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Corsen et d’Etel sont régulièrement sollicités pour secourir des personnes isolées sur des bancs de sable ou des îlots.

Il est fortement recommandé de:
• Consulter la météo avant toute sortie en mer ou promenade sur le littoral,
• Consulter les coefficients et horaires de marée et de maîtriser leurs effets,
• Ne pas sortir seul,
• Informer ses proches de ses intentions au préalable (heure de départ et de retour si possible),
• Disposer d'un moyen de communication pour alerter les secours (téléphone portable chargé ou VHF),
• Conserver un point de repère visuel sur le littoral,
• Redoubler de prudence dans les zones soumises aux forts courants marins,
• Anticiper la remontée de la mer,
• Ne pas pêcher dans les secteurs interdits.
Si vous êtes témoins à terre d’un évènement de mer impliquant des personnes, si ces dernières paraissent en détresse, ou si vous êtes vous-même en détresse : Composer le numéro national d’urgence : Le « 196 »
Le « 196 » permet de joindre directement un Centre Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) et de vous localiser. Le « 196 » est gratuit

Vous pouvez retrouver les horaires des marées ici.

Sur le même sujet

Les + Lus