Premier tour des Départementales 2021 dans le Morbihan : la droite en tête dans la majorité des cantons

Ce 20 juin, les électeurs étaient appelés à choisir leurs conseillers départementaux. Dans le Morbihan, ancré à droite et au centre depuis 10 ans, 42 conseillers sont à élire. A l'issue de ce premier tour, la droite pointe en tête dans la plupart des 21 cantons. Tous les résultats de ce scrutin.

1er tour des élections départementales dans le Morbihan
1er tour des élections départementales dans le Morbihan

Ce n'est pas une surprise car elle partait ultra-favorite. Ce premier tour des élections départementales 2021 a confirmé que l'union de la droite et du centre était solidement implantée dans le Morbihan. 


Une participation en forte baisse

Mais avant tout, un des points marquants de ce scrutin est celui de la participation qui est en nette baisse pour ce 1er tour. Ainsi, à 12h, elle était de 13 %, soit plus de 4 points de moins qu'en 2015. De même à 17h, seuls 28,29 % des 592 118 électeurs morbihannais s'étaient rendus aux urnes alors qu'ils étaient près de 46 % en 2015.

Un taux historiquement bas puisqu'il s'établit à 35,86 % au final, soit 17 points de moins qu'en 2015 où il était de 52,56 %.

Or, une très faible participation a une incidence sur la présence des listes au second tour. Se présentent en effet au second tour, uniquement les binômes ayant obtenu un nombre de voix égal ou supérieur à 12,5 % du nombre des inscrits dans le canton. Une condition sévère en cas d'abstention élevée comme ce dimanche. Le code électoral autorise cependant le binôme qui a recueilli le plus de suffrages, après le binôme remplissant les conditions, à se maintenir, ou les deux si aucun ne remplit les conditions. 

On ne devrait donc trouver lors de ce second tour que deux listes présentes dans la plupart des cantons.

Retrouvez les résultats définitifs des 21cantons du Morbihan avec cette carte interactive. Les résultats s'affichent au fur et à mesure de leur validation en préfecture. En cliquant sur un canton, regardez bien la ville qui s'affiche et dont les résultats sont donnés.


La droite vire en tête dans la majorité des cantons

Avant ce premier tour, la majorité départementale de l'union de la droite et du centre détenait 17 cantons alors que la gauche en dirigeait 4.

A l'issue du premier tour, cette majorité départementale semble maintenir facilement ses positions et sera présente dans tout les cantons au second tour selon son chef de file, David Lappartient (DVD), maire de Sarzeau et conseiller sortant du canton de Séné. Les candidats de droite ou du centre virent en tête dans 16 des cantons qu'elle détient.

Sur ce canton de Séné, le dauphin désigné de François Goulard, président sortant du Département, arrive largement en tête avec son binôme, Anne Jéhanno (63,7 %).

© FTV

En début de soirée alors que les premiers résultats tombaient, David Lappartient se disait confiant pour ce premier tour. 


La droite en tête à Gourin

Ce dimanche soir, dans le canton de Gourin, canton à gauche, où l'on savait que le scrutin serait ouvert, Dominique Guéguan et Dominique Le Ninive de l'union de la droite et du centre arrivent en tête avec 33,1 % devant Jean-Charles Lohéa et Anne Troalen DVG (27,9 %), et le binôme du RN Stéphane Bouvier et Corinne Faguet (20,2 %).

© FTV


La gauche reste en tête dans les cantons de gauche de Lorient 1 et Lorient 2

Les cantons de Lorient 1 et Lorient 2 étaient menacés. Les listes de gauche s'y étaient multipliées alors que la droite qui a ravi la municipalité aux dernières municipales se voyait bien ravir ces bastions de gauche depuis des lustres. Ce dimanche soir, c'est la liste des écologistes Damien Girard - Rozenn Métayer qui vire en tête avec 38,9 % devant la liste DVD de Guy Gasan et Marie-France Roger avec 31,2 %.

© FTV


Sur Lorient 1, Le binôme Mathieu Glaz et Catherine Quéric de l'union de la gauche est en tête avec 25,72 % devant Morgane Christien et Michel Le Lann (LREM) avec 22,70 % et Bruno Blanchard et Karine Mollo (DVG) avec 21,34 %.

Sur le canton de Questembert, où le scrutin était ouvert, c'est le binôme DVG Marie Le Boterff - Boris Lemaire qui se présente avec une avance confortable pour le second tour avec 49,6 % devant les DVD Marie-Claude Costa Ribeiro Gomes et Gérad Gicquel (33,19 %).


Canton de Moréac

Dans le canton de Moréac, qui était à gauche, c'est le binôme Rozenn Guégan et Stéphane Hamon (inscrit comme divers gauche au ministère de l'Intérieur mais se revendiquant Sans Etiquette) qui arrive largement en tête avec 49,03 %, devant Les DVD Christelle Marcy et Pascal Roselier (31,57 %), suivis du binôme du RN Myriam Cobigo et Emeric Salmon (chef de file du RN dans le Morbihan).

© FTV


Une majorité de droite bien implantée

Depuis 2015, l’union de la droite et du centre dirige le Conseil départemental du Morbihan avec à sa tête François Goulard, élu alors avec l’étiquette UMP. Celui qui tenait la barre du Département depuis 2011 ne se représentait plus. 

La majorité de droite siègeait avec 34 conseillers (20 DVD, 11 UMP et 3 UDI), contre 8 à l’opposition de gauche (4 PS et 4 DVG). Une majorité accentuée par rapport à 2011 où la droite détenait 24 sièges contre 18 à la gauche.

Pour la droite, emmenée cette année par David Lappartient, maire de Sarzeau, conseiller du canton de Séné, président de l'UCI (Union cycliste internationale), dauphin désigné du président sortant, l’objectif de ce scrutin 2021 est de conserver bien sûr les 17 cantons qu’elle détient mais aussi de prendre possession des 4 cantons encore aux mains de la gauche. La majorité départementale pouvait s’appuyer sur un bilan marqué par une bonne santé financière avec aucune hausse d’impôt et un bas de laine de 55 M€ qui a servi d’amortisseur lors de la crise sanitaire.

Pour conserver son avance, la droite pouvait compter sur des accords entre Les Républicains et les centristes qui, main dans la main sur la plupart des cantons, évitaient ainsi une dispersion des voix.
 

La soirée du 1er tour des élections régionales et départementales


Une gauche fragile

De son côté, la gauche, qui détenait les cantons de Gourin, Lorient-1, Lorient 2 et Moréac, partait sans chef de file. Sans vraiment de leadership entre le PS et les écologistes, ces derniers aimeraient profiter de ces élections pour prendre la tête de l'opposition.

L'enjeu de ces élections est important pour la gauche qui pourrait perdre certains cantons. Les cantons de Lorient 1 et Lorient 2 étaient menacés. Les listes de gauche s'y étaient multipliées alors que la droite qui a ravi la municipalité aux dernières municipales se voyait bien ravir ces bastions de gauche depuis des lustres.

A Gourin, l'incertitude était de mise car la gauche majoritaire en 2015 partait en ordre dispersé face à une droite unie.

Par contre, la gauche pouvait reconquérir le canton de Lanester. Elle se présentait ici unie face à trois autres listes de droite, du RN et une liste d'alternative citoyenne. 

Des espoirs étaient également fondés à gauche pour prendre le canton de Questembert-Elven et celui de Vannes 1.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections