Disparition du curé. Ploërmel dans l'inquiétude. Les recherches continuent

Le Père Christophe Guégan, curé de Ploërmel est porté disparu depuis ce jeudi 18 janvier. Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte. A Ploërmel, l’inquiétude grandit.

Ce samedi matin, à Ploërmel, la disparition du curé de la ville est dans toutes les têtes.

Christophe Guégan, prêtre de la commune depuis 2016 est parti passer la nuit de mercredi dans la communauté des Dominicaines du Saint-Esprit de Berné pour y célébrer, comme il le faisait régulièrement, la messe du jeudi matin. Mais, le lendemain, il ne s’est pas présenté à l’office.

"A 7h25, il n'était pas là, on a attendu un petit peu et puis on a commencé à se poser des questions, témoigne Soeur Marie-Madeleine, porte-parole de la communauté. Il ne répondait pas à son téléphone, on a alerté le diocèse." Une absence aussitôt jugée préoccupante.

Lire aussi : Disparition inquiétante du curé de Ploërmel, le Père Christophe Guégan ne s'est pas présenté pour la messe

Sa voiture retrouvée aux Roches du Diable

Les gendarmes ont immédiatement lancé les recherches. La dernière géolocalisation du téléphone du Père Christophe, les a conduit à orienter leurs recherches vers le Finistère. 

La voiture du prêtre a été retrouvée le jour même à 13 kilomètres de la communauté, aux Roches du Diable, à Guilligomarc’h dans le Finistère. Un site connu pour ses chaos rocheux.

Les recherches ont été orientées "sur les sentiers escarpés surplombant les eaux vives de l'Ellé", précise le procureur de Lorient, Stéphane Kellenberger. L'hélicoptère était utilisé, tandis qu'une quinzaine de militaires des compagnies de Pontivy et Quimperlé,  assistés d'un chien de piste du PSIG de LORIENT, procédaient à d’importantes recherches pédestres. Le chien conduisait les gendarmes jusqu’aux abords de la rivière, particulièrement tumultueuse en cette période."

Les recherches ont été interrompues pendant la nuit et ont repris ce matin, "avec l’assistance d’un chien de piste Saint-Hubert, confirmant la piste déjà tracée la veille, jusqu’aux eaux dangereuses de la rivière", stipule le procureur. L'enquête se poursuit sous la direction du Parquet de Lorient.

Le diocèse dans la prière

Dans un communiqué, le diocèse indique que l’Evêque de Vannes, Monseigneur Centène et le diocèse, sont "dans une profonde inquiétude et vivent cette épreuve dans la prière."

"C'était un prêtre connu pour être au service de ses fidèles", insiste Soeur Marie-Madeleine. 

A Ploërmel, Hélène de Roeck, une des paroissiennes est encore sous le choc. "Je le revois ici, dimanche dernier sur le parvis de l'église, saluant tout le monde, faisant des blagues. C'est un être très très cher."

Le curé en trottinette

A Ploërmel, "tout le monde le connaissait le curé en trottinette", poursuit-elle. Il était attentif à chacun. C'était l'image de la joie et de la bienveillance."

Patrick Le Diffon, le maire de la ville, partage les craintes des paroissiens. "C’était le curé de Ploërmel et des nombreuses communes alentour. Je le rencontrais régulièrement, notamment pour parler patrimoine. Il participait à la vie d'ici. C’était quelqu’un de très sympathique, très humaniste, toujours à l'écoute. Il était très apprécié de la population."

"Rien ne laissait présager ce genre de disparition, indique l'élu, mais le Père Christophe est un homme, avec ses qualités, mais aussi, avec ses faiblesses, comme tous les autres hommes." 

( avec Krystel Veillard et Nicolas Corbard)