L'École militaire InterArmes de Coëtquidan rend hommage à Arnaud Beltrame

Arnaud Beltrame, lorsqu'il était porte-drapeau de 1999 à 2001 à l'École militaire InterArmes dans le Morbihan / © ESCC/Dircom
Arnaud Beltrame, lorsqu'il était porte-drapeau de 1999 à 2001 à l'École militaire InterArmes dans le Morbihan / © ESCC/Dircom

Les hommages se multiplient depuis l'annonce de la mort d'Arnaud Beltrame, le lieutenant-colonel de gendarmerie qui s'est offert au terroriste comme otage à Trèbes. A Guer, le commandant de l'École militaire InterArmes, se souvient de ce compagnon de promotion passé par l'école de 1999 à 2001.

Par Thierry Peigné

"Il était pétri de ce sens du service et du bien commun. Il se caractérisait par une très grande empathie, une immense générosité et aussi par une grande humilité." Quelques heures après avoir appris la mort d'Arnaud Beltrame, le souvenir de cet ancien compagnon de promotion est toujours aussi vivace pour Edouard Le Jariel, commandant de l'École militaire InterArmes de Coëtquidan dans le Morbihan.

L'excellence avant tout

Les deux hommes se sont côtoyés alors qu'ils faisaient partie de la 39e promotion de l'EIA, dénommée "Campagne d'Italie". Le lieutenant-colonel Le Jariel garde l'image d'un homme "tourné vers les autres, le sourire vissé aux lèvres".

Au delà de l'extrême soudaineté de la nouvelle et de l'émotion, je retiens que c'est un geste qui ne me surprend pas et qui illustre bien sa personnalité.


Arnaud Beltrame avait intégré l'École InterArmes au rang de major de promo en 1999, c'est à dire avec les meilleures notes au concours d'entrée. Tout au long des deux années de l'école, "il est resté major deux ans et est sorti en 2001 comme major de promo. Il était d'ailleurs, à ce titre, le porte-drapeau de la promotion" précise l'actuel patron de l'école.

Un ancien camarede de promo de l'École militaire InterArmes évoque la mémoire d'Arnaud Beltrame
Lieutenant-colonel Édouard Le Jariel des Chatelets, commandant de l'École militaire InterArmes et ancien camarade de promotion d'Arnaud Beltrame de 1999 à 2001. / Reportage : S. Izad - B. Galmiche

Une minute de silence 

Ce samedi, se tenait à l'École InterArmes la journée de parrainage des 25-50 ans. Cette journée rassemble les sous-lieutenants de l'École militaire InterArmes, autour de leurs parrains, des anciens passés par ces formations il y a 25 et 50 ans.

Cette journée spéciale est ponctuée de prises d'armes. Une minute de silence a été observée ce samedi matin en l'honneur d'Arnaud Beltrame. Une seconde le sera également à 19h lors d'une nouvelle cérémonie.

Le commandant de l'école a tenu à ajouter que la cohésion qui caractérisait cette promotion de 1999 était "plus que ravivée depuis hier et que nous sommes tournés dans ces moments dramatiques vers la famille d'Arnaud Beltrame et vers le corps de la gendarmerie".


Ce samedi, les drapeaux et étendards de la gendarmerie ont tous été mis en berne en hommage au gendarme tombé en héros.

Drapeau en berne à la gendarmerie d'Elven (Morbihan) en hommage à Arnaud Beltrame / © France 3 Bretagne - B. Galmiche
Drapeau en berne à la gendarmerie d'Elven (Morbihan) en hommage à Arnaud Beltrame / © France 3 Bretagne - B. Galmiche

Sa famille à Trédion près de Vannes

L'École InterArmes n'était pas le seul lien d'Arnaud Beltrame avec le Morbihan. Sa famille était originaire de Trédion où sa mère y réside encore. Ce samedi matin, l'émotion était forte dans ce village près de Vannes et ceux qui le connaissaient louaient sa mémoire.



A lire aussi

Sur le même sujet

Littoral, A la poursuite du thon rouge

Près de chez vous

Les + Lus