• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Front National en Bretagne : coup d'envoi de la campagne des régionales

Gille Pennelle, tête de liste du Front National pour les Régionales en Bretagne, lance sa campagne auprès des salariés de Josselin Porc Abattage, ex-Gad / © J.M. Piron
Gille Pennelle, tête de liste du Front National pour les Régionales en Bretagne, lance sa campagne auprès des salariés de Josselin Porc Abattage, ex-Gad / © J.M. Piron

C'est auprès des salariés de l'agroalimentaire que le Front National a décidé de lancer symboliquement sa campagne pour les régionales. Une présence dès 4h30 ce mercredi matin devant l'ex abattoir Gad à Josselin dans le Morbihan, auprès de "la France qui se lève tôt".

Par Thierry Peigné

4h30 ce mercredi matin. Les barrières de l'abattoir Josselin Porc Abattage sont abaissées. Une présence inhabituelle devant les grilles de l'entreprise a poussé les gardiens à empêcher tout accès. Du coup les voitures des salariés arrivés pour embaucher, s'alignent petit à petit les unes derrière les autres en file indienne. Des salariés abordés les uns après les autres par la vingtaine de sympathisants du Front National venus à leur rencontre.

L'agroalimentaire, un symbole

A la tête de ce petit groupe, armé de drapeaux français, bretons et du FN, la tête de liste du Front National pour les élections régionales, Gilles Pennelle secrétaire régional du parti frontiste. C'est ici, avec les salariés de l'ex abattoir Gad, qui ont payé un lourd tribu aux restructurations de la filière porcine, et qui représentent "la France qui se lève tôt" que Gilles Pennelle a voulu lancer sa campagne. "Nous venons vous apporter notre soutien par rapport à tout ce que vous avez vécu" explique t-il aux salariés dans leurs voitures. "Nous pensons que les politiciens vous méprisent. Nous, nous sommes à vos cotés". Un discours bien rodé couramment délivré à "La France des oubliés".

Aucune hostilité particulière ne s'exprime de la part des salariés vis à vis de ces invités surprises du matin. Règne plutôt un sentiment de lassitude et de d'indifférence. Comme ils le précisent, des hommes politiques, ils en ont vus et des belles paroles, entendues. 

"Un état français protecteur" 

Gilles Pennelle, tête de liste du FN pour les Régionales, entourré des 3 autres secrétaires départementaux / © J.M. Piron Au bout de quelques minutes, les barrières se lèvent. Les travailleurs peuvent aller au travail et les politiques se rendre à Josselin pour délivrer leurs discours. Là dans un café, les thèmes de campagne sont déroulés les uns à la suite des autres. Des thèmes nationaux contre l'immigration, les méfaits de la mondialisation, de l'Europe ...

Gilles Pennelle entouré des trois secrétaires départementaux du FN (56, 22 et 29) (lui-même est secrétaire départementale d'Ille-et-Vilaine, ndlr), appuie sur l'idée que "l'avenir de la Bretagne passe par un état français protecteur".
Gilles Pennelle, FN, et sa vision de la Bretagne pour les Régionales
Gilles Pennelle, tête de liste Front National aux Régionales 2015 / Reportage : C. Jauneau - J.M. Piron


"11 à 12 élus dans l'assemblée régionales en décembre"

En se basant sur les résultats des élections départementales de ce début d'année où le Front National a recueilli 18,3% des voix en Bretagne (mais au résultat aucun élu dans une assemblée départementale, ndlr), le candidat frontiste à la Région a déjà fait ses calculs et se veut confiant. Avec un scrutin de liste à la proportionnelle, plus favorable à son parti que celui des dernières élections départementales, il compte bien placer 12 élus FN dans la future assemblée régionale en décembre. 
Gilles Pennelle, FN, et ses ambitions en nombre d'élus pour les Régionales
Gilles Pennelle, tête de liste Front National aux Régionales 2015 / Reportage : C. Jauneau - J.M. Piron
Gilles Pennelle a précisé que Marine Le Pen, la présidente du Front National, devrait faire deux apparitions en Bretagne d'ici décembre, dont une grande réunion publique en octobre ou novembre.


Les ouvriers : un électorat de choix

Le lancement de la campagne des régionales auprès des ouvriers de l'agroalimentaire, n'est pas seulement symbolique, mais aussi stratégique pour le Front National qui en a fait un électorat de choix dans la région.

Ecoutez les explications données par Jean-Luc Richard, politologue à l'Université de Rennes 1, spécialiste du Front National en Bretagne :
Jean-Luc Richard, politologue, sur le FN et l'électorat ouvrier
Jean-Luc Richard, politologue à l'Université Rennes 1, auteur du livre "Le Front National en Bretagne Occidentale" / Reportage : R. Durand - N. Minteh

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait du documentaire

Les + Lus