Hennebont : une tranchée de la Première Guerre mondiale reconstituée, pour se souvenir du quotidien des soldats

Pierre-Laurent Constantin, médiateur du patrimoine d'Hennebont échange avec des élèves du primaire, sur la vie des soldats dans les tranchées / © S. Izad - France Télévisions
Pierre-Laurent Constantin, médiateur du patrimoine d'Hennebont échange avec des élèves du primaire, sur la vie des soldats dans les tranchées / © S. Izad - France Télévisions

A l'occasion des commémorations de la Première Guerre mondiale et pour ne pas oublier les tranchées et l'horreur que fut la guerre de 1914-1918, la mairie d'Hennebont a installé sur son parvis une tranchée que tout le monde peux visiter. 

Par E.C

Se faire une idée du quotidien des soldats de la Première Guerre mondiale, c'est l'objectif de la mairie de Hennebont. Sur son parvis, elle a installé une tranchée prêtée par Plouhinec. Elle est le fruit du travail de l’atelier Atelier cantonal de travail et d’entraide (Acte) en lien avec la Communauté de communes Blavet Bellevue Océan (CCBBO).

Les dimensions de 1914 sont respectées : 1,60 m de profondeur, 90 cm de large, avec une banquette de tir et un judas. Que pouvait ressentir ces hommes entassés dans la boue, prêts à monter à l'assaut ? Comment y vivait-on ? 


Un outil pédagogique


La tranchée, un fond documentaire rassemblé par les archives de la ville et le monument aux morts participent au devoir de mémoire. Pierre-Laurent Constantin, médiateur du patrimoine d'Hennebont assure des visites, notamment auprès d'écoliers. "Le monument aux morts est un monument remarquable pour faire un travail d'histoire. On a des noms, des prénoms, des dates, des grades et on peut avec les archives tisser un fil, à la recherche d'un ancêtre, si l'un des enfants en a un", relève-t-il. 

La période intéresse le jeune public qui l'étudie en classe, un plus pour le médiateur : "On sent que les élèves sont très concernés. Le travail en classe permet des échanges instructifs. Quand on parcourt l'exposition avec les objets, certains nous disent "oh mais il y a ce genre de chose chez mes grands-parents."
 

La tranchée reconstituée sera retirée de la place de la mairie le 21 novembre prochain. L'exposition organisée dans le hall de l'hôtel de ville devrait prendre fin à la même date. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus