Photovoltaïque. Pourquoi autant de particuliers s'équipent de panneaux solaires pour l'autoconsommation électrique

durée de la vidéo : 00h02mn01s
Le boom du photovoltaïque ©Nicolas Corbard France3 Bretagne

Avec le soleil, les panneaux solaires fonctionnent à plein régime. De très nombreux particuliers en recouvrent le toit de leur maison. Une étude d’Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’énergie en France le constate. C’est le cas notamment en Bretagne, où l’autoconsommation électrique a doublé en un an, la plus grosse progression en France.

Cédric Simon vit dans un environnement tout électrique : sa voiture, son vélo, le chauffage au sol de sa maison de Larmor-Plage, dans le Morbihan. Un choix assumé. 

Par préoccupation environnementale, il fait installer aujourd’hui des panneaux solaires sur sa toiture. L’inflation et la hausse de 10% du coût de l’électricité cet été l’ont aidé à franchir le pas. "L'idée, c'est de faire baisser ma consommation électrique et le prix qui va avec en bénéficiant de l'énergie solaire" explique Cédric qui s'est décidé à passer en autoconsommation d'électricité.

Une hausse des installations de 99% en Bretagne

Profiter de l’énergie gratuite du soleil pour sa propre consommation, beaucoup ont cette idée lumineuse. En France, le nombre d’installations chez des particuliers a augmenté de 77% en un an. En Bretagne, elle a connu un boom avec une hausse de 99 %.

ID Energies Bio, installée à Guidel (Morbihan), est une entreprise qui équipe en ce moment deux maisons par semaine et affiche six mois d’avance sur son carnet de commandes. Elle a le vent en poupe.

L'investissement est aux alentours de 9 500 euros. Avec l'aide d'Enedis, on a un temps de retour de huit ans pour entrer dans ses frais.

Gwen Le Bolay,

gérant d'ID Energies Bio

En Bretagne, l’Ille-et-Vilaine est le département qui produit le plus d’énergie en autoconsommation... Presque à égalité avec le Morbihan. En troisième position, on retrouve le Finistère, suivi des Côtes-d‘Armor.

Si bien sûr, on trouve plus de panneaux solaires dans le sud de la France, notre région, moins ensoleillée, rattrape aujourd’hui son retard.

En Bretagne, on a des heures de fonctionnement à temps plein d'environ 1 200 heures par an. Dans le sud de la France, on est à 1 600 heures environ. C'est un peu moins, mais ça marche.

Jean-Philippe Lamarcade,

directeur régional d'Enedis

De plus en plus d’immeubles ou de quartiers, surtout dans le Morbihan, pratiquent aussi l’autoconsommation collective d’électricité. Un investissement durable, car les panneaux peuvent rester en place une trentaine d’années

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité