• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ce que vous dites de la Cité de la Voile de Lorient

la Cité de la Voile a ouvert ses portes en avril 2008 / © MARCEL MOCHET / AFP
la Cité de la Voile a ouvert ses portes en avril 2008 / © MARCEL MOCHET / AFP

Trop cher, trop technique? La Cité de la Voile de Lorient, ouverte en 2008, voit sa fréquentation en baisse. Vous avez réagi à notre article.

Par Stéphane Grammont

C'est l'équipement touristique "phare" de l'agglomération de Lorient depuis son ouverture en 2008. La Cité de la Voile Eric Tabarly connait pourtant une baisse de sa fréquentation: 112 000 visiteurs l'année de son ouverture, seulement 74 000 en 2011. 
Une étude réalisée entre janvier et juillet dernier pointe de nombreuses lacunes : le ticket est trop cher, l'entrée est difficile à trouver,l'accueil est encombré, l'exposition permanente est trop technique.

Votre avis

Nous vous avons demandé votre avis notre page Facebook car le sort de la Cité de la Voile ne vous laisse pas indifférents. Dès son ouverture d'ailleurs, Virginie l'a visitée avec son mari: "c'était honteux il n'y avait quasiment rien à voir et c'était exorbitant le tarif d'entrée ! les gens sortaient de là scandalisés en 45 minutes on avait fait le tour le peu de choses interactives ou ludiques étaient prises d'assaut!!!

Pas terrible pour le bouche-à-oreille, car bien évidemment, Virginie n'y est non seulement jamais retourné, mais en plus elle a déconseillé à ses amis d'y aller. 

Alain l'a "quand même visitée" réponds-il: mais "il faut dire la vérité , trop chère pour ce que c'est", même s'il avour que c'est "plaisant, sans plus".
 
Pour Agnès, bien inspirée, "il faudrait rendre le quartier plus attractif ! le site plus innovant, moins figé, avec plus d'expos, des ateliers pour les enfants, une partie "sauvegarde des océans" et faire venir des associations comme Skeleton Sea, faire venir des artistes, les faire travailler sur la mer, ce qu'elle leur inspire, etc...". Et de citer un spectacle comme  "20 000 lieux sous les mers" mis en scène par Sydney Bernard."

Pascal, lui, se fait l'avocat de "ce magnifique lieu", avec notamment les bases des voiliers de course qui l'entourent. "Il y a un potentiel autours du sports nautique" plaide-t-il, "il serait bien que des anciens bateaux de légende, qui ont fait le bonheur du monde nautique, comme par exemple : les vainqueurs du Vendée globe, la route du rhum, la Jacques vabre, soient présent sur le site."

Il réclame plus de bouche à oreille, dans le monde des marins notamment, "il faut aussi que la municipalité de Lorient ne laisse pas le site à l'abandon, il faut le préserver pour le monde de la voile".

En somme, se donner les moyens du succès.

Merci pour vous commentaires!

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait du documentaire

Les + Lus