Lorient. "C'est un tas de rouille, les marins manquent d'eau, de nourriture, il faut les rapatrier"

durée de la vidéo : 00h01mn57s
Un navire poubelle et des marins en danger au large de Lorient ©Y.Etienne/N.Corbard/FTV

En panne de moteur, le navire parti de Rotterdam est au mouillage en face de l'Ile de Groix. C'est un taudis dénoncent les associations. "À bord, les marins vivent un véritable cauchemar, ceux qui veulent débarquer doivent être rapatriés.",

Au large de Lorient, un navire battant pavillon tanzanien est en panne de moteur. Mais au-delà de l’avarie, les marins à bord de cet ancien brise-glace vivent un véritable cauchemar, alerte depuis 4 jours l’association de défense de la mer et des marins Mor Glaz

"C'est un tas de rouille, trop dangereux pour reprendre la mer, sans équipements de sécurité, la nourriture et l'eau y sont restreintes. La demande des marins est justifiée : le paiement des salaires et le rapatriement le plus vite possible." 

Tensions à bord

À bord, les tensions sont telles qu'une rixe a même éclaté le 3 décembre.

L'équipage est composé de 9 marins de 7 nationalités différentes. "Trois Géorgiens se sont plaints et on fait l'objet de représailles" explique Laure Tallonneau, Inspectrice de la Fédération internationale des ouvriers du transport.

De son côté, la Préfecture maritime indique suivre de près la situation. L'armateur est censé intervenir à bord ce 5 décembre pour le ravitaillement et des réparations. 

Mais selon des associations, le navire de 1966 n'est pas en état de reprendre la mer et d'affronter le Golfe de Gascogne. Parti de Rotterdam, il doit logiquement rallier le port de Limassol à Chypre pour être réparé.