Lorient. Trois frégates construites à Naval Group pour la marine grecque. "Une bonne nouvelle" pour les syndicats

Trois frégates FDI ont été commandées par la Grèce. Elles seront construites à Lorient. La première devrait être livrée en 2024. Une bonne nouvelle pour Naval Group qui avait été impacté par l'annulation du contrat de sous-marins passés avec l'Australie.

"L’annonce d’un accord franco-grec pour la fourniture de trois frégates d'intervention (FDI), plus une autre en option, est une très bonne nouvelle pour l’entreprise", annonce le syndicat UNSA de Naval Group. Et ils ont effectivement de quoi se réjouir après l’annonce ce mardi 28 septembre d’un contrat militaire entre la Grèce et la France.

"C’est un premier succès à l’export pour ce nouveau bateau", se félicite Naval Group. Signé par le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, cet accord porte sur la commande par Athènes de trois frégates dans le cadre du renforcement du partenariat stratégique entre la France et la Grèce.

Ces trois frégates seront construites à Lorient dans les chantiers de Naval Group, ex DCNS, pour un montant estimé entre 2 et 3 milliards d’euros. Une quatrième frégate reste en option. Elles seront équipées de missiles moyenne portée fourni par MBDA associé à ce contrat.

Tout le monde a encore en tête l'annulation, le 15 septembre dernier, d'un énorme contrat de 12 sous-marins d’un montant de 55 milliards d'euros. L'Australie ayant finalement préféré un partenariat stratégique avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Le chantier naval de Lorient devait participer à l’étude préparatoire à la mise en production au côté de leurs collègues de Cherbourg.

"On avait des craintes pour le plan de charges des services d’études à Lorient suite à l’annulation de la vente aux Australiens, précise Yannick Scanff, délégué syndical UNSA à Naval Group. Alors, on voit cette commande de la Grèce d’un bon œil pour les services d’études et de production."

La première frégate pour la Grèce livrée en 2025

Cinq frégates étaient déjà en commande aux chantiers de Lorient pour la marine française. La première sera livrée en 2024. Puis en 2025, les deux premières frégates grecques sortiront des chantiers lorientais. Suivront en 2026, une pour la France et peut-être une autre pour la Grèce. Enfin, les trois dernières frégates françaises s'échelonneront sur les trois années suivantes jusqu’en 2029. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie