Mbappé ne sera pas à Lorient ce mercredi, pour le dernier match du PSG de l'année

Publié le Mis à jour le
Écrit par SG avec AFP
K. Mbappé célèbre son but face à Feignies-Aulnoye (N3) en coupe de France
K. Mbappé célèbre son but face à Feignies-Aulnoye (N3) en coupe de France © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

C'est face au FC Lorient que le PSG, leader du championnat, terminera l'année civile. Un dernier match sans son artificier Kylian Mbappé. Les Merlus espèrent bien déjouer les parisiens, qui feront le déplacement avec Lionel Messi. Rendez-vous au stade du Moustoir ce mercredi, à 21h

A l'heure du shopping de Noël, Kyky (Kylian Mbappé) a régalé son équipe avec un doublé à chacune de ses trois dernières apparitions. "On a bien vu qu'il faisait partie des cinq meilleurs joueurs du monde", a reconnu Jean Antunès, le co-entraîneur des amateurs de l'Entente Feignies-Aulnoye (5e division), balayés dimanche en Coupe de France (3-0).


Mais avant d'ajouter une dernière touche au sapin avant la trêve hivernale, le joueur est parti en vacances anticipées, en raison d'une suspension pour accumulation de cartons jaunes qui le prive du match en Bretagne. Pour Mauricio Pochettino, cela fait deux titulaires indiscutables à remplacer au Moustoir, puisque le milieu Marco Verratti est sous le coup de la même sanction. "Mbappé est un joueur très important", a reconnu l'entraîneur argentin, qui doit revoir tout son schéma offensif.

Opportunité pour Icardi 

La polyvalence de Kylian Mbappé, capable d'évoluer aussi bien dans l'axe, sa position préférée, que sur l'aile gauche, simplifiait le travail de "Poche", qui ne dispose pas d'un profil similaire pour le remplacer. Lors de la seule rencontre que Mbappé a manquée en Ligue 1, pour cause de maladie, contre Lille (victoire 2-1) le 29 octobre, Messi a joué au centre, épaulé par Neymar à gauche et Angel di Maria à droite. Cette solution aurait pu fonctionner à Lorient... sauf que le Brésilien est aujourd'hui blessé.

Son absence profite à Mauro Icardi, attendu comme titulaire, mais le profil du N.9 contraint Pochettino à décaler la Pulga sur un côté, dans un rôle qui convient moins à ses qualités d'organisateur du jeu.

L'intégration du septuple Ballon d'Or, auteur d'un seul but en dix rencontres de Championnat, pâtit des ajustements tactiques de Poche, qui jamais cette saison n'a aligné deux fois de suite le même onze, en raison des nombreuses absences de son effectif.

"Messi est indiscutable"

"Messi est indiscutable pour moi. Si tu commences à discuter Messi, c'est que tu n'as rien compris au football", l'a défendu dimanche le directeur sportif du PSG Leonardo, au micro d'Europe 1. "Si vous regardez les chiffres de Messi, ses six premiers mois sont incroyables. Lui et Mbappé ont participé à presque tous les buts du club. Avec lui, c'est sûr que nous sommes plus compétitifs. Il peut décider à chaque match", a poursuivi le dirigeant. 

Messi, laissé au repos dimanche en Coupe de France, va pour la première fois évoluer sans les deux autres acolytes de la "MNM". Il garde tout de même deux connaissances de longue date à ses côtés: ses compatriotes Di Maria et Icardi qui, comme lui, connaissent un début de saison mitigé.

Le second a certes mis fin, sur penalty, à une disette de trois mois sans but contre Feignies-Aulnoye, mais son image reste égratignée après une séquence noire à l'automne, entre crise conjugale publique sur les réseaux sociaux, blessures et manque d'efficacité, qui l'a relégué sur le banc.

Cette situation a alimenté les rumeurs autour d'un départ dès cet hiver, la presse italienne ayant évoqué l'intérêt de clubs de Serie A. "Il attend une opportunité pour jouer, comme tous les joueurs qui ont un faible temps de jeu. Mais il travaille pour être prêt à la saisir", a déclaré Pochettino, qui espère voir son compatriote retrouver tout son brio à l'heure des illuminations de Noël.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.