Pass sanitaire : une mise en place difficile pour les fêtes foraines de Rennes et de Lorient

Publié le
Écrit par Gwendal Kerbastard
À la fête foraine de Rennes, il faut présenter son passe sanitaire avant d'entrer dans chacune des 80 attractions installées sur l'esplanade Charles de Gaulle.
À la fête foraine de Rennes, il faut présenter son passe sanitaire avant d'entrer dans chacune des 80 attractions installées sur l'esplanade Charles de Gaulle. © Stéphanie Labrousse

Avec les fêtes de fin d'année vient le temps des fêtes foraines. Un vrai soulagement pour les forains qui avaient dû annuler la plupart de leurs événements l'année dernière à cause de la crise sanitaire. Mais la cinquième vague menace et les mesures sont toujours contraignantes pour les forains.

Une attraction, c'est un pass sanitaire présenté. Depuis le 11 décembre dans les centres-villes de Rennes et de Lorient, la fête foraine s'est installée pour un mois, pour tous les amateurs de sensations fortes et de confiseries. Mais l'épidémie n'a pas disparu et les forains doivent respecter tout un lot de mesures sanitaires afin de pouvoir travailler pour cette fin d'année.

Parmi les mesures, l'obligation du port du masque dès l'âge de 11 ans, la désinfection de chaque objet, comme par exemple tous les jetons utilisés pour les jeux de hasard, et enfin l'installation de colonnes de gel hydroalcoolique devant chaque attraction.

Contrôle du pass sanitaire à chaque stand

Mais la mesure qui a le plus d'impact sur le travail des forains, c'est le contrôle du pass sanitaire, nécessaire avant de pouvoir entrer dans n'importe quelle attraction de la fête foraine. Il y en a 80 à Rennes et 90 à Lorient : "On a un fonctionnement différents des cinémas ou des restaurants. Quand on contrôle un pass, le client ne reste pas plusieurs heures dans l'attraction. Nous brassons plus de monde et le contrôle du pass à beaucoup plus d'impact sur notre profession" constate Frank Beaumont, exploitant d'un manège à Rennes.


Dans le protocole sanitaire pour les fêtes foraines, publié par le gouvernement, ce dernier impose aux fêtes foraines avec plus de 30 stands soit de contrôler le pass une fois à l'entrée de la fête foraine, soit devant chaque attraction. Mais si le contrôle unique à l'entrée semble plus simple, il est compliquée à mettre en place : "Les fêtes foraines de Rennes et de Lorient sont sur de grandes places. Un contrôle unique à l'entrée nécessiterait énormément de barrières et de vigiles, qui seraient à la charge des forains ou des municipalités. Et ce sont des espaces publics, beaucoup de monde déambule sans consommer" explique Martial Gouin, vice-président de la fédération des forains de France.

Solution attendue : un bracelet ou un tampon 

Si ces contrôles semblent nécessaires, la perte de temps est énorme pour tous les forains. Chaque contrôle de pass prend entre 10 secondes et 1 minute. Les forains, à Lorient comme à Rennes, demandent donc la mise en place d'un bracelet qui serait décerné à chaque client après un contrôle de pass sanitaire, pour fluidifier le passage des clients entre chaque attraction : "Le bracelet serait un gain de temps pour les clients comme pour les professionnels. On pourrait les dater pour tous les gens qui ont fait un test PCR récemment afin d'avoir le même niveau de sécurité qu'avant, tout en gagnant du temps." prêche Frank Beaumont.


Les forains installés à Lorient attendent une réponse de la préfecture du Morbihan à propos de la mise en place de ces potentiels bracelets, ou d'un tampon daté. En attendant, les fêtes foraines rennaises et lorientaises sont ouvertes jusqu'au 9 janvier 2022. L'occasion rêvée pour préparer les fêtes de fin d'année, entre autos-tamponneuses et barbe à papa. Les stands de confiserie sont d'ailleurs les seuls épargnés par les contrôles de pass sanitaire. Pratique pour satisfaire toutes les envies pressantes de gourmandises sucrées.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.