Pass sanitaire obligatoire : les forains du Festival Interceltique de Lorient n'ont pas le coeur à la fête

 A Lorient, les forains se préparent à accueillir le public dès le vendredi 6 août pour le début du Festival Interceltique. Mais le moral n'est pas au rendez-vous, avec l'obligation d'imposer le pass sanitaire à la clientèle sur leurs manèges.
Les forains arrivent pour le Festival Interceltique de Lorient, contraint de s'installer dans le centre-ville où le pass sanitaire est imposé.
Les forains arrivent pour le Festival Interceltique de Lorient, contraint de s'installer dans le centre-ville où le pass sanitaire est imposé. © France3 Bretagne Stéphane Izad

Les fêtes foraines doivent se soumettre au Pass sanitaire depuis le 21 juillet. C'est un coup dur pour les 35 000 entreprises francaises du secteur, déjà fortement fragilisées par les effets économiques du Covid sur leur activités.

 Les manèges et les auto-tamponneuses vont ils réussir à faire le plein cet été ? C'est l'inquiétude des professionnels qui sont installés à Lorient, le temps du Festival Interceltique de Lorient qui va bientôt débuter. 

Pas le coeur à la fête, après 8 mois d'arrêt 

Ils ont malgré tout commencé à installer leurs attractions dans le centre ville. Mais après 8 mois d'arrêt total, l'annulation de nombreuses manifestations a entrainé un sérieux manque à gagner.  Sans compter les frais supplémentaires engendrés par les problèmes de maintenance pour des manèges qui n'ont pas pu fonctionner normalement.

"La mécanique de nos manèges est très pointue avec de l'électronique et de l'informatique. Si l'humidité s'est installée dans les rouages, il y a des bugs . Mais ce sont surtout les frais qui sont très lourds ", explique Thierry Bakouche, forain venu à Lorient. 

On paye les assurances de nos camions et de nos manèges à l'année. S'ils sont à l'arrêt, c'est une catastrophe ! On va peut-être devoir en vendre certains mais qui les achètera ?

Thierry Bakouche, Forain


"C'est une situation dramatique", renchérit Martial Gouin, Vice-président Fédération des Forains de France. "On a beaucoup de gens chez nous qui ne peuvent pas repartir et qui font des petits boulots pour essayer de s'en sortir et nourrir leurs familles. On a même eu des cas de suicides."

Et l'arrivée du pass sanitaire ne devrait pas arranger leurs affaires. A Lorient, les forains viennent tous les ans  pour le festival Interceltique. Mais cette année, ils ont été contraints de  s'installer à l'intérieur de la zone soumise au pass sanitaire .

Redescendre manifester dans la rue ?

Un coup dur pour ce forain qui, depuis le début de l'année, n'a participé qu' à une seule fête. Avec le pass obligatoire, il craint une baisse de la fréquentation des familles.

Les enfants ne sont pas soumis au Pass sanitaire dans la zone, mais ce n'est pas le cas des parents qui les accompagnent. C'est là que ça va bloquer! Cette année, vraiment, on boude!

Philippe Bautes, Forain

Le mois d'août devrait donc faire figure de test pour les forains qui estiment ne pas avoir été entendus par les pouvoirs publics. Aujourd'hui ils réclament une concertation et menacent de redescendre dans la rue comme ils l'ont déjà fait dans les mois passés. Pour eux il en va de la survie.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loisirs sorties et loisirs vaccins - covid-19 santé société