Bannière résultats municipales

Qui est Fabrice Loher, futur maire de Lorient ?

Fabrice Loher, futur maire de Lorient est arrivé en tête d'une quadrangulaire avec 35,34% des voix ce 28 juin. Infatigable, le candidat de l'union de la droite, du centre et des indépendants a longtemps été chef de file de l'opposition au conseil municipal de la ville.

© DR
C'était la 4ème fois et donc la bonne pour Fabrice Loher.
A 53 ans, il vient de décrocher les clés Lorient, fief socialiste depuis 1965, ville de Jean-Yves Le Drian (1981-1998). Il s'était déjà présenté trois fois aux municipales en 2001 (liste UDF-RPR-Démocratie Libérale), en 2008 et en 2014.

Ce 28 juin, le chef de l'opposition l'a emporté à la faveur d'une quadrangulaire, avec 35,34% des voix, et sur fond d'abstention massive (36,48% de participation).  

Chef de l'opposition au maire PS Norbert Métairie qui ne se représentait pas, ce conseiller municipal diplômé de Science Po Paris qui se présente comme "un enfant de Lorient" dirige aujourd'hui les services municipaux de Ville d'Avray, dans les Hauts-de-Seine.
Au 1er tour le 15 mars, sa liste "Unissons Lorient" était arrivée en 2e position, derrière l'écologiste Damien Girard, avec 20,80% des voix.
 
 


La persévérance d'un homme a payé


Conseiller régional de Bretagne de 2004 à 2010, il est élu au conseil municipal de Lorient depuis 1999 et se représente aux municipales de 2020 en publiant un livre-programme dans lequel il dénonce notamment "la gouvernance de plus en plus solitaire du maire sortant".

Dans "Un nouveau rêve lorientais", il tire les leçons de son échec en 2014 (où il avait recueilli 34,03% au second tour), et promet de mettre fin aux logiques de système, dénonce pêle-mêle l'insécurité, les trafics dans certains quartiers, et propose une politique d'accueil des migrants alliant "générosité" et "fermeté".
 

Reconquête économique


Il promet d'engager sur le territoire une "stratégie de reconquête économique", voulant tirer parti du positionnement maritime de Lorient. Il réclame aussi plus de vidéo-surveillance et un renforcement de la police municipale. 

Fabrice Loher a notamment évoqué des fonds européens pour aider les finances de sa ville et notamment une enveloppe de 100 M€ de fonds européens sur laquelle il espère compter  : "On est dans une ville qui connaît un taux de pauvreté important. Un Lorientais sur cinq vit en-dessous du seuil de pauvreté avec un taux de chômage important. Il faut agir vite et fort, car en plus la crise va aggraver la situation. Les acteurs économiques du territoire sont prêts à relever le défi avec nous".
 

Fabrice Loher sur le plateau de France 3 Bretagne pour le débat sur la ville de Lorient

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter