VIDEO. Réforme des retraites. Début d'incendie au commissariat de Lorient. La police prise pour cible par des manifestants

La situation est très tendue à Lorient ce 23 mars pour cette nouvelle journée de manifestation contre la réforme des retraites. Le commissariat et la sous-préfecture ont été dégradés. Des débuts d'incendies ont été circonscrits par les pompiers.

"Inacceptables attaques et dégradations contre la sous-préfecture et le commissariat de Lorient" exprime Gérald Darmanin ce 23 mars peu avant 14h sur Twitter. Le rez-de-chaussée de la sous-préfecture a été attaqué, dégradé. Le commissariat a subi un début d'incendie et une tentative d'intrusion.

Début d'incendie au commissariat

Le ministre de l'intérieur réagit face à ce début d'incendie de l'hôtel de police, et cette tentative de prise d'assaut par des militants cagoulés en marge de la manifestation contre la réforme des retraites.

7 200 manifestants ont été recensés et de nombreux débordements sont intervenus tout au long de la matinée déclare la préfecture du Morbihan. "45 policiers renforcés par des militaires de la gendarmerie ont eu à faire face à des individus agressifs avec la volonté de dégrader et d'en découdre avec les forces de l'ordre". 

Le feu est présent à l'intérieur et à l'extérieur de la cour du commissariat. Pauline Decker, reporter pour Ouest-France, affirme que les affrontements durent depuis plus de deux heures. Les heurts ont commencé vers 11h.

Linda Kebab, policière et déléguée syndicale affirme que des policiers sont blessés suite à cette agression. "Chaos à Rennes et Lorient où des brutes profitent de la manifestation pour attaquer violemment les policiers". 

Après l'intervention des pompiers et des forces de l'ordre, l'incendie du commissariat est maîtrisé. Les dégâts sont importants. De nombreuses fenêtres ont été brisées par des jets de projectiles.

Feu devant la sous-préfecture

Devant la sous-préfecture les images témoignent également d'une forte tension. Devant une foule de manifestants une forte fumée noire s'échappe de l'entrée de la sous-préfecture. Cette scène a été capturée et diffusée en fin de matinée.

Sur twitter, une image tourne. Les flammes devant la sous-préfecture viennent d'un mannequin incendié sur un échafaud. 

Le feu est maîtrisé. A la suite de ces dégradations, 4 personnes ont été interpellées indique une source policière. 

Lire : Direct. Réforme des retraites et grève du 23 mars. Tensions dans plusieurs villes

La préfecture précise que "ni le commissariat de police, ni la sous-préfecture de Lorient n'ont connu d'intrusion durant ces événements". La situation a pu être rétablie par les policiers et gendarmes en fin de matinée.

Le préfet s'exprime par un communiqué sur cette journée de manifestation. "Les exactions commises, attaques et dégradations notamment contre le commissariat et la sous-préfecture de Lorient, sont inacceptables".
Comme le ministre de l'intérieur, le préfet apporte "tout son soutien aux policiers et gendarmes blessés durant les événements de cette journée et salue le travail des forces de l'ordre, des sapeurs-pompiers, des agents des routes de la DIR Ouest et du département du Morbihan, et des polices municipales engagés pour faire face à ces événements".

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité