• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Pénestin : les moules de bouchot menacées par une invasion d'étoiles de mer

Dans la baie de la Vilaine, les moules de bouchot se font dévorer par les étoiles de mer. / © Syndicat conchylicole de Pénestin
Dans la baie de la Vilaine, les moules de bouchot se font dévorer par les étoiles de mer. / © Syndicat conchylicole de Pénestin

Dans l'estuaire de la Vilaine, les moules de bouchot qui font la renommée des conchyliculteurs de Pénestin sont dévorées par des étoiles de mer. Un phénomène apparu il y a quelques années et qui ne fait que s'aggraver. 

Par Eric Nedjar

Depuis 2104, le fond des concessions des conchyliculteurs de Pénestin, dans le Morbihan, est envahi d’étoiles de mer. Un phénomène qui s’aggrave et dont les conséquences sont désastreuses pour la profession. Ce mollusque, en effet, est très friand de moules de bouchot et malgré de nombreuses actions menées pour tenter de stopper leur prolifération, les éleveurs installés dans l'estuaire de la Vilaine estiment qu’ils pourraient bien perdre cette année jusqu'à 50 % de leur production.

Les  causes

Une nouvelle fois, le réchauffement climatique, allié au fait qu’il a peu plu ces derniers hivers semble être un facteur clef. L’étoile de mer n’aime pas l’eau froide ni l’eau douce. Habituellement, les lâchers d’eau du barrage d’Arzal permettent de les chasser au large de la baie. Le manque de précipitation en a limité le nombre, et les étoiles ont ainsi pu en toute tranquillité se multiplier.


Un plan anti-étoile de mer

Pour tenter d’enrayer leur prolifération, le syndicat conchylicole de Pénestin multiplie les actions : dragage, ramassage à la main en plongée, mise en place de filets protecteurs. Cette année, des chalutiers ont pendant deux mois dragué les fonds des concessions et ont permis d’extraire 98 tonnes de ce mollusque indésirables. Pour les 35 entreprises membres du syndicat, cela ne suffira pas à sauver la saison 2017, mais l’objectif est de faire plus l’année prochaine, 120 emplois en dépendent.

Dans l'estuaire de la Vilaine, le syndicat de conchyliculture de Pénestin multiplie les actions pour combattre la prolifération d'étoiles de mer
Un reportage de M.Villaverde, MA.Mouchère, PY.Cheval avec Fabien Berton (Mytiliculteur à Pénestin), Axel Brière (Président Syndicat Conchylicole de Pénestin) et Philippe Degrés (Restaurant La Bisquine).



Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus