Présence d'un norovirus, la pêche aux coquillages interdite dans trois rivières du Morbihan

Trois rivières du Morbihan : Crac'h, Auray et Saint-Philibert sont concernées par un arrêté préfectoral interdisant la pêche aux coquillages. En cause, la présence d'un norovirus rendant impropre toute consommation.

Des huîtres impropres à la consommation dans les rivières du Morbihan où il est interdit de les commercialiser.
Des huîtres impropres à la consommation dans les rivières du Morbihan où il est interdit de les commercialiser. © France Télévisions

La préfecture du Morbihan a prononcé le 27 décembre un nouvel arrêté temporaire portant sur une interdiction de pêche, du ramassage, du transport, de la purification, de l’expédition, du stockage, de la distribution, de la commercialisation et de la mise à la consommation humaine de tous les coquillages de la zone de la rivière de Saint Philibert. Cette zone est située en amont d’une ligne joignant la pointe sud de Kernevest (Saint Philibert) à l’extrémité Ouest de la pointe Er Long (Locmariaquer) en passant par la balise Ar Gazec. 
 
© Préfecture du Morbihan

Crac'h et Auray étaient déjà concernées par ce type d'arrêté le 18 et 21 décembre dernier.
 

Une pollution des huîtres par des norovirus


Cette interdiction temporaire fait suite à des contrôles ayant révélé la pollution des huîtres par des norovirus. Cette interdiction s'applique jusqu'au rétablissement d'une situation sanitaire satisfaisante.

Les coquillages provenant d’autres zones de production du littoral morbihannais qui ne sont pas fermées administrativement peuvent continuer à être consommés sans risque pour la santé humaine précise la préfecture.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter