Repas de fête : le rush chez les ostréiculteurs

© CORTIER DANN/BELPRESS/MAXPPP
© CORTIER DANN/BELPRESS/MAXPPP

La fin de l'année, n'est pas synonyme de vacances pour tout le monde ! Les métiers de bouche, par exemple, misent beaucoup sur cette période de fête. Illustration, à la Forêt-Fouesnant, dans le Finistère, chez des ostréiculteurs, dont les fruits de mer sont décidément très courus ces jours-ci !

Par Krystell Veillard


C''est le gros rush avant les fêtes pour toutes les professions de bouche et notamment du coté des ostréiculteurs, car les fruits de mer restent un must sur les tables de fin d'année. Une tradition qui se vérifie encore cette année chez les professionnels de La Forêt-Fouesnant, dans le Finistère.
 

30 tonnes d'huîtres pour les fêtes


Alors pour Lina, il faut aller vite. Elle n'a même pas le temps d'attraper un morceau de papier pour noter la commande. Entre Noël et le 1er de l'an, 30 tonnes d'huîtres sortiront du vivier, où sont affinés les coquillages dans l'anse de Penfoulic face au Cap Coz.
 

L'impact des grèves et d'une météo capricieuse


Et si les caprices de la météo ont peu de répercussions sur la production d'huîtres, ce n'est pas le cas du reste des coquillages. "Ça fait trois mois, qu'il y a beaucoup de vent et les bateaux ne peuvent pas sortir en mer comme ils veulent, explique Mathieu. Ça impacte à la fois le prix des produits, mais aussi les quantités, Les palourdes par exemple, je n'en ai pas". Autre casse tête pour ces ostréiculteurs: les grèves. L'incidence se fait sentir sur les commandes des particuliers. "L'effet grève, on l'a senti parce que beaucoup de familles ont diminué les quantités commandées, car les enfants ne vont pas venir à Noël comme convenu, commente Lina. Donc au lieu de prendre 4 douzaines, 5 douzaines, ils ne vont en prendre plus que deux !"
 

Des prix en hausse


Chez les ostréiculteurs,  20 à 30 % de l'activité annuelle est réalisée pendant les fêtes. Coquillages et crustacés restent des incontournables, même si les prix ont pris un peu de gîte.  
 

Les chiffres sur l'ostréiculture


L’ostréiculture en France, avec près de 2 654 entreprises, produit 130 000 tonnes d’huîtres en moyenne. Ce volume représente un chiffre d’affaires estimé à 630 millions d’euros. En Bretagne, on compte près de 850 entreprises conchilicoles (huîtres et moules), avec 2 500 emplois directs (chiffres 2013). Ces huîtres sont élevées sur plus de 7000 hectares et la région en produit environ 40 000 tonnes par an.
 

Reportage à La Forêt-Fouesnant (29) de  Claire Louet et Stéphane Soviller

​​​​​​​
Interviews : Lina Le Duigou, ouvrière ostréicole - Mathieu Le Viol, ostréiculteur- Les Viviers de la Forêt - Christèle Le Viol, ostréicultrice

Sur le même sujet

Les + Lus