Cet article date de plus de 5 ans

Un élève officier de Saint-Cyr Coëtquidan retrouvé mort dans un camp militaire

C'est ce mardi matin, au camp de La Courtine dans la Creuse, où le miliaire effectuait un stage, que le corps sans vie d'un élève officier de Saint-Cyr Coëtquidan a été retrouvé. Il pourrait s'agir d'un suicide.
Saint-Cyr Coëtquidan
Saint-Cyr Coëtquidan © AFP
Dans un communiqué, l'armée de Terre précise que l'élève officier a été "retrouvé sans vie avec son arme de dotation dans le bâtiment de logement du camp".

"L'enquête de gendarmerie devra déterminer les circonstances exactes de ce dramatique évènement", précise le communiqué.

La thèse du suicide privilégiée par le parquet

Interrogé par l'AFP, le parquet de Guéret a indiqué privilégier la thèse du suicide. "Je n'ai pas de raison de penser qu'il s'agit d'autre chose que d'un suicide", a indiqué le procureur de la République de Guéret, Sébastien Farges.

Le jeune homme de 22ans était originaire de Haguenau dans le Bas-Rhin.
Son père, un ancien militaire du 54ème Régiment de Transmission est décédé il y a trois semaines au Cameroun. Un décès dont l'élève officier "ne se remettait pas", selon le procureur.

"Nos premières pensées vont à la famille, aux proches et aux camarades de ce jeune officier. L'armée de Terre leur présente ses sincères condoléances et les assure de toute sa compassion et de son soutien", conclut le communiqué de l'Armée.

L'élève officier avait le grade de sous-lieutenant. Il était en troisième et dernière année à l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr à Coëtquidan (Morbihan). L'école forme des officiers destinés à encadrer les unités opérationnelles de l'armée de Terre, puis à assumer des responsabilités de conception et de direction au sein des régiments et états-majors.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers armée société sécurité