Le breton Erwan Guillard, combattant français en Syrie, jugé aux Assises à Paris

Erwan Guillard est l’un des deux Français, rentrés en Europe après avoir combattus en Syrie, qui seront jugés à Paris à partir de lundi. Il s'était rendu au commissariat de police de Redon, en Ille-et-Vilaine, le jour même de son retour.
L'entrée de la cour d'assises de Paris
L'entrée de la cour d'assises de Paris © JACQUES DEMARTHON / AFP
Erwan Guillard est rentré quelques jours avant Tewffik Bouallag, arrêté à Berlin en juin 2014. Ensemble ils étaient apparus en avril 2014 dans une vidéo de propagande du groupe Etat islamique.

Cet ancien parachutiste de 29 ans s’est rendu le jour même de son retour via Berlin au commissariat de Redon, où résidaient sa femme et ses enfants. Il s’était converti à l’Islam en 2009, et était parti en Syrie en août 2013.


Il reconnaît avoir combattu mais affirme ne pas avoir commis d’exactions, même si des photographies de têtes coupées ont été retrouvées dans ses affaires, selon l’enquête.

Erwan Guillard et Tewffik Bouallag sont jugés par une cour d’assises spéciale à Paris à partir de ce lundi et jusqu’au 26 mars. Cette cour est compétente pour statuer sur les crimes commis en matière de terrorisme et est composée uniquement de magistrats professionnels.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société terrorisme faits divers