Le Breton Loïc Lepage dans les starting-block, avant le départ de la Golden Globe Race dimanche

Loïc Lepage sur son bateau Laaland / © France 3 Bretagne
Loïc Lepage sur son bateau Laaland / © France 3 Bretagne

Ce dimanche 1er juillet, c'est le départ de la Golden Globe Race des Sables-d'Olonne. Une course pour célébrer les 50 ans d'un premier Tour du monde en solitaire, sans escale et à l’ancienne. 50 ans plus tard, 17 marins sont en lice, dont le Breton Loïc Lepage.

 

Par Krystell Veillard


Ce 1 er juillet sera donné aux Sables d'Olonne le départ de la Golden Globe Race, une course autour du monde en solitaire et sans escale "vintage" puisque les 17 marins engagés n'ont droit ni aux instruments de navigation modernes, ni à l'informatique. Une course pour célébrer les 50 ans du premier Golden Globe Challenge. A l'époque, en 1968, seuls neuf marins avaient pris le départ, et un seul était arrivé. C'était l'Anglais Robin Knox Johnston après 312 jours de mer. Une course dantesque, qui 20 ans plus tard a donné naissance au Vendée Globe. Aujourd'hui, parmi les 19 marins engagés, deux Bretons seront au départ : Philippé Péché et Loic Lepage, un Morbihannais croisé sur les pontons des Sables d'Olonne à quelques jours de quitter les pontons. 
 

Dix-sept marins au départ, dont deux Bretons

Ils ne sont que 17 engagés dans la course, mais c'est bien le Numero 56 que Loïc  Lepage a choisit pour son bateau Laaland. 56 comme le Morbihan et le Gwen Ha Du en pavillon. Pas de doute Loïc  Lepage est breton. Un Vannetais, qui depuis longtemps s'est mis en tête de boucler un tour du monde à la voile. Après un échec en 2011,  il est en passe de réaliser son rêve.
 

Préparation minutieuse

Le marin s'est longuement préparé  Aujourd'hui son voilier de 32 pieds est fin prêt et bien équipé pour cette course insolite.
 

A son bord, un sextant, obligatoire pour cette course à l'ancienne, une radio et 32 sacs de vivre. Loïc emporte aussi plus de 150 livres, qui l'aideront à supporter les longues journées de mer. Le skipper mise sur 8 à 9 mois de course a vitesse raisonnable.
 

Sur les traces de Moitessier

Le Breton n'a désormais qu'une hâte, quitter les pontons sablais pour prendre le large et suivre les traces de Bernard Moitessier, un marin qu'il admire et sans lequel il ne se serait peut-être pas lancé dans l'aventure.
 

Le reportage aux Sables-d'Olonne (85) et à Vannes (56) d'Isabelle Rettig, Elodie Soulard, Damien Raveleau et Bruno Van Wassenhove

Le Breton Loic Lepage engagé dans la Golden Globe race
Le reportage aux Sables-d'Olonne (85) et à Vannes (56) d'Isabelle Rettig, Elodie Soulard, Damien Raveleau et Bruno Van Wassenhove Interviews : Loïc Lepage, skipper de la Golden Globe Race - archives : mai 2017



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus