Qualification du RC Vannes en Top 14 : "le résultat d'un énorme travail de fond"

Le RC Vannes a validé son ticket pour le Top 14, samedi 8 juin 2024, en remportant sa confrontation contre Grenoble. Ce résultat historique, le club breton le doit à un gros travail qui a duré plusieurs saisons, comme l'évoque Fabrice Quénéhervé, président de la Ligue Bretagne de Rugby.

Du rêve à la réalité. Le RC Vannes a décroché sa place en Top 14, samedi 8 juin 2024, en remportant la finale de Pro D2 contre Grenoble (16-9), au stade Ernest-Wallon, à Toulouse. Pour la première fois, la Bretagne sera donc représentée dans l'élite du rugby français la saison prochaine.

Cette performance n'est pas le fruit du hasard, comme l'évoquait le président de la Ligue Bretagne de Rugby, Fabrice Quénéhervé, sur franceinfo, dimanche : "C'est le résultat d'un énorme travail de fond, d'une construction patiente" pour décrocher "le Graal". "Il y a une adhésion à un projet qui s'inscrit sur le long terme", observe-t-il.

"La Bretagne est une terre de rugby"

Fondé en 1950, le club Vannetais a découvert le monde professionnel via son accession à la Pro D2 en 2016. "Le modèle économique du club est intéressant à expertiser, vous avez tout un territoire et tout un tissu économique au soutien de son équipe de rugby professionnel et beaucoup de stabilité dans l'effectif aussi", commente Fabrice Quénéhervé. "C'est notre locomotive pour le rugby breton, c'est notre ambassadeur et je suis extrêmement fier, heureux pour ces hommes, pour ces joueurs, pour le staff, pour le travail accompli, pour la ville, le département et la région qui poussent, qui accompagnent ce projet", poursuit-il. 
 
Pour le président de la Ligue Bretagne de rugby, cette qualification "est une consécration, une forme de reconnaissance sur un territoire où le rugby reste un sport en plein développement". Car l'accession du RCV au Top 14 est un moment historique pour la région qui s'est fait une place dans le rugby professionnel.

Avec 10 000 licenciés et 66 clubs, "la Bretagne est une terre de rugby", revendique Fabrice Quénéhervé. "Culturellement, intrinsèquement, le Breton, il est rugueux au premier abord, il est combatif, il est pugnace, et derrière, une fois qu'on a franchi cette carapace, il y a la convivialité, il y a la fraternité, il y a tous les ingrédients", explique-t-il. Le breton se retrouve, s'identifie complètement dans le rugby (…) et cela nous permet de connaître une superbe courbe de développement." 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité