• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vannes : la garde à vue du gérant du coffee-shop prolongée

Un coffee-shop ouvert à Vannes le 25 juillet dernier a été perquisitionné mardi par la police. Son gérant y proposait des produits à base de cannabis. Il a été placée en garde à vue, laquelle a été prolongée et qui pourrait durer encore. 

Par France 3 Bretagne

Un homme, un Vannetais d'une vingtaine d'années est en garde à vue après la perquisition de son coffee-shop hier mardi rue Thiers à Vannes. La police y a trouvé des têtes de cannabis de sept variétés différentes. Elle a également intercepté un client sorti du magasin et fait analysé le contenu de ce qu'il venait d'acheter. Le produit était positif au THC, substance du cannabis interdite en France. 

Cette garde a vue a été prolongée et selon Alexis Mihman, vice-procureur de Vannes elle pourrait l'être encore de 48 heures car il s'agit d'une enquête dans une affaire de stupéfiants. 
 
 

Pas de flou


Toujous selon le vice-procureur, il n'y a aucun doute sur l'illégalité de ces ventes. "Il n'y a pas de flou. L'utilisation du chanvre hormis les exceptions pharmaceutiques est soumis à trois conditions : il ne peut venir que d'une seule variété le Sativa, on ne peut exploiter que les fibres et les graines, la plante ne peut contenir que 0,2 % de THC et 0 dans un produit fini."

Un autre coffee-shop a ouvert à Vannes début août. Il pourrait connaître le même avenir. Les affaires et arrestations se multiplient en France et en Bretagne. Brest a vu deux cofffee-shops fermer pour le même motif

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus