Neurchi de Bretons. Le phénomène qui détourne avec humour l'actualité et la culture bretonne sur les réseaux sociaux

La communauté de "neurchis" bretons sur les réseaux sociaux représente des milliers de jeunes, entre 15 et 30 ans, adeptes des montages d'images, parfois loufoques, souvent drôles. Des entreprises artisanales bretonnes font même appel à leur réseau pour faire la promotion de leurs produits. 

La carte de la Gaule d'Astérix et Obélix a été modifiée en Ille-et-Vilaine, où est indiquée "rave party" en référence à la fête clandestine du 31 décembre dernier à Lieuron.
La carte de la Gaule d'Astérix et Obélix a été modifiée en Ille-et-Vilaine, où est indiquée "rave party" en référence à la fête clandestine du 31 décembre dernier à Lieuron. © Neurchi de Bretons, Neurchi de Musique

Avez-vous déjà entendu parler des « neurchis » ou des « memes » ? Si vous avez plus de trente ans, il est possible que non. 

Un « neurchi » ? C'est le nom de groupes sur les réseaux sociaux, rassemblant des milliers d’utilisateurs à travers le monde, autour de thématiques bien précises.

Quant aux « memes », ce sont des blagues sous forme de montages d’images qui deviennent virales sur le web. Et comme souvent, des Bretons n’ont pas pu s’empêcher de s’emparer du phénomène…

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Memes au beurre salé (@memesaubeurresale)

Kilian, Hugo, Augustin et Charles, quatre étudiants de la région, ont fondé la communauté « Neurchis de Bretons » et la page  « Memes au beurre salé » en 2019.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Memes au beurre salé (@memesaubeurresale)

Ouvert à tous, ces deux groupes compilent le meilleur des memes sur la Bretagne, en s'inspirant par exemple de personnages ou de répliques de films, d’émissions de télévision ou encore de l’actualité. 

 

Aujourd'hui, la page Facebook « Neurchi de bretons » comptabilise 23 000 abonnés et 37 000 sur Instagram.

Hugo, co-fondateur du groupe "Neurchis de Bretons" et de la page "Memes au beurre salé"

"Les memes qui suscitent le plus d'engouement sont généralement les clichés comme le prétendu alcoolisme des bretons, le temps grisonnant brestois ou la migration des Franciliens vers la Bretagne avec le confinement", énumère Hugo, 22 ans. 

Ici, la hausse du prix de l'immobilier sur les côtes bretonnes illustrée à travers le personnage d'un manga.
Ici, la hausse du prix de l'immobilier sur les côtes bretonnes illustrée à travers le personnage d'un manga. © Neurchi de Bretons

Pour autant, imaginer des memes n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît. "Il nous arrive de faire des memes plus recherchés, sur les différentes langues régionales (le breton, le gallo) ou sur des faits historiques précis, explique l'étudiant rennais. C'est une région qu'on porte tous dans notre coeur alors on y prête beaucoup d'intérêt"

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Memes au beurre salé (@memesaubeurresale)

A travers ce personnage médiéval par exemple, ce meme illustre les privilèges du Royaume de Bretagne au Moyen-Âge. Les Bretons ne payaient ni l'impôt sur le sel, ni la taxe sur les routes bretonnes.

Tenir une page Facebook telle que "Neurchi de Bretons" n'est pas de tout repos. Les quatres bretons se chargent de la modération des publications, des accréditations des memes et de l'organisation de tournois virtuels où s'affrontent des villes bretonnes (Brest VS Rennes par exemple). Le tout, sur leur temps libre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Memes au beurre salé (@memesaubeurresale)

Dans le meme ci-dessus, l'interview de la princesse Meghan Markle par la journaliste américaine Oprah Winfrey est tournée en dérision. Il ne s'agit plus de parler des conflits internes à la famille royale britannique mais de la guerre entre les Bretons qui disent "galette" et ceux qui préfèrent parler de "crêpes". 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Memes au beurre salé (@memesaubeurresale)

"Nous suivons de près l'actualité de la région, témoigne Hugo, et nous essayons de soutenir des mouvements comme celui autour de l'emoji BZH (NDLR: emoji du drapeau breton)". 


Des partenariats avec des marques bretonnes "icôniques" 

Les co-fondateurs de "Neurchi de Bretons" ont été contacté par plusieurs entreprises de la région, telle que la biscuiterie La Trinitaine, la micro-brasserie Merlin Hops de Penmarc'h dans le Finistère ou encore la marque de vêtements Breizh Club, pour participer à des partenariats non-rénumérés.

Nous voulons vraiment mettre en avant le savoir-faire de notre région sur nos différentes pages. En cette période de crise sanitaire, il nous semble important de rester solidaire.

Hugo, co-fondateur de Neurchi de Bretons et de Memes au beurre salé

 

Plus récemment, Fabien Delettres, auteur de la bande dessinée Tout est bon dans le breton qui sortira en mai prochain, les a contactés pour en faire la promotion. 
 

Des memes à prendre au second degré 

"Malheureusement, nos publications ne font pas rire tout le monde, admet Augustin, 22 ans. Le président d'un bagad nous a demandé de retirer un meme où nous mettions en scène ses musiciens en Normandie...".

Dans leur majorité, les memes sont visualisés par une communauté de jeunes internautes. Moyenne d'âge ? 23 ans.

J'ai appris la mort du prince Philippe par un meme.

Gabriel, 23 ans, créateur de meme

Les pages de memes sont alimentéés par les créations d'internautes appartenant à la communauté neurchi, comme Gabriel, 23 ans. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Memes au beurre salé (@memesaubeurresale)

"Sur Twitter et Facebook, j'essaie de suivre plusieurs groupes de neurchis sur des thématiques très différentes : actualité, musique, films de science-fiction... Je fais ensuite des recherches pour préparer mes propres memes". 

Dernièrement, le Brestois a détourné l'image du blocage du cargot sur le Canal de Suez  pour évoquer la panne du téléphérique dans la cité du Ponant.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Memes au beurre salé (@memesaubeurresale)

Forte de son succès, Neurchi de bretons a inspiré d'autres pages de memes sur la Bretagne, tels que @Kouignamemes ou @maramatnevez sur Instagram. Et la communauté de neurchis, unie autour de la Bretagne, continue de s'aggrandir, de jour en jour. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réseaux sociaux société humour culture bretonne culture culture régionale internet jeunesse