Ouragan 1987 : la longue convalescence de la forêt bretonne

Près d'un quart de la forêt bretonne a été abattue par l'ouragan d'octobre 1987 / © Maxppp - Photo PQR - Le Télégramme - M. Coz
Près d'un quart de la forêt bretonne a été abattue par l'ouragan d'octobre 1987 / © Maxppp - Photo PQR - Le Télégramme - M. Coz

Le 16 octobre 1987, une tempête aux allures d'ouragan balayait la Bretagne faisant des dégâts colossaux. La forêt bretonne fut lourdement décimée. 30 ans plus tard, la nature a repris tranquillement ses droits, grâce à l'action et au suivi des techniciens de l'Office National des Forêts.

Par Thierry Peigné

Dans la nuit du 15 au 16 octobre 1987, un ouragan venant du Sud-Ouest a soufflé sur la Bretagne avec des vents dépassant les 200 km/h. Les dégâts furent hors normes sur le littoral, dans les ports, les villes, sur les édifices, les bâtiments ou encore sur les routes.


Un quart de la forêt ravagée

Cette nuit-là, la forêt bretonne a subi de lourds dommages. Près d'un quart de sa superficie a été détruite par les vents ravageurs qui ont couvert la région suivant une bande de 120 kilomètres de largeur.

Les Côtes d'Armor (Côtes-du-Nord en 1987) furent le département le plus touché, devant le Morbihan, le Finistère puis l'Ille-et-Vilaine. Le volume de chablis estimé à l'époque était chiffré à plus de 6,5 millions de mètres cube, soit plus de 20% du volume sur pied. Près de 90% des dégâts étaient situés en forêt privée. 

Les divers organismes forestiers se sont d'abord consacrés à l'estimation des dégâts, avec la difficulté d'accéder aux lieux, une grande partie des chemins étant encombrés par des arbres déracinés ou cassés, comme le montre ce reportage tourné 10 jours après le passage de la tempête. 

Tempête de 1987 : les forêts bretonnes décimées par les vents violents
Arbres couchés par milliers à déblayer, bois à terre à commercialiser au plus vite et des cours qui vont chuter sont les défis des professionnels de la forêt. / JT du 27/10/1987 / Reportage : J. Roth - J. Boulen

Lente reconstruction

Le reboisement des forêts domaniales a pris plusieurs années. Ce fut beaucoup plus long pour les bois privés, malgré les aides gouvernementales débloquées pour reconstituer les milliers d'hectares de surfaces mises à terre. 

La forêt de Carnoët à Quimperlé dans le Finistère, fut dévastée par les vents violents de cette nuit d'enfer d'octobre 1987. 67 hectares, soit un quart de sa superficie, furent complètement détruits. Il a fallu les replanter en totalité auxquels 52 hectares de parcelles en régénération furent rajoutés. Ce long et minutieux travail de reboisement a permis à la forêt de retrouver sa physionomie 30 ans plus tard.

Tempête 1987 : la renaissance de la forêt dévastée
30 ans après la tempête de 87, la forêt de Carnoët à Quimperlé (Finistère) s'est regénérée avec l'aide des hommes.  - Reportage : G. Bron - S. Soviller




A lire aussi

Sur le même sujet

Brest : sept ministres dont Édouard Philippe attendus ce vendredi

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne