Perros-Guirec. Le Tringa, le bateau amphibie créé par Guirec Daniel

Guirec Daniel est l'inventeur du TringaT650, premier bateau amphibie au monde homologué pour circuler sur le réseau routier. Originaire de Perros-Guirec, il a obtenu cette habilitation après un long parcours administratif. C'est une réponse à la pénurie de place de port. Rencontre dans Littoral.

Le Tringa, bateau amphibie inventé par Guirec Daniel à Perros-Guirec
Le Tringa, bateau amphibie inventé par Guirec Daniel à Perros-Guirec © Tringaboat

Il a été baptisé le "TringaT650".  Guirec Daniel vient de consacrer plusieurs années de sa vie à la mise au point de ce bateau roulant. Pour cela, il a fallu trouver l'astuce qui permette à l'embarcation d'être à la fois performante sur la route mais aussi sur l'eau. 

Le train d'atterissage de la roue avant peut s'ouvrir et se refermer avec un système de trappe. Lorsque le bateau quitte la route et passe en mode navigation, la roue entre dans la coque et l'eau est emprisonnée dans un coffre puis pompée. Guirec à déposé un brevet et investit toute une partie de son patrimoine pour en arriver là.

Ce passionné nous confie que "c'est un budget de 500.000 euros en cash, plus le temps passé qui n'est pas rémunéré pour moi. C'est pas du casino, c'est de la prise de risque calculée. L'innovation, c'est de la prise de risque."

Une rencontre pour Littoral

Dans Littoral, l'histoire de Guirec et de son invention vous sont présentées par le film de Jackie Maugére : le bateau amphibie. 

Littoral avec le bateau amphibie, la technique de pêche du "No kill" et le fret à la voile à Douarnenez

 

Une bataille jusqu'à la commission européenne

Son hors-bord est désormais autorisé à emprunter le réseau routier dans un rayon de 10 kilomètres. Ce bateau doté d'amortisseurs, d'un moteur terrestre et de tous les attributs de sécurité d'un véhicule, est destiné à une clientèle de plaisanciers qui souhaitent faire l'aller-retour de leur résidence secondaire à la mer, sans jamais quitter leur fauteuil de pilote.

Mais pour en arriver là, il a fallu régler de nombreux tracas administratifs, et convaincre les autorités de changer la réglementation routière. 

Il a bataillé des années pour obtenir l'aval de la commission européenne, puis du conseil d'Etat. L'engin est désormais autorisé à circuler sur certaines routes, en accord avec la préfécture. 

 

Toujours dans Littoral

La pratique du « No kill » connaît un engouement très important dans le monde de la pêche. Les jeunes générations voient de plus en plus de sens à remettre leur poisson à l'eau après l'avoir capturé. L'idée est de gracier un « partenaire de jeu » et de mieux gérer la ressource.

Depuis quelques années des vieux gréements se remettent à transporter des denrées à la voile et Douarnenez, à la pointe du Finistère, est au cœur de ce renouveau. Rencontre avec Guillaume Legrand, gérant de la petite entreprise locale TOWT ( Trans océanic wind transport ). 

Littoral, c'est samedi à 11h30 sur France 3 Normandie et pays de la Loire et  dimanche à 12h55 sur France 3 Bretagne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer littoral pêche économie environnement