Les plus vieux enregistrements en langue bretonne découverts à la Bibliothèque Nationale

Cylindre de cire destinés à l'enregistrement au début du siècle / © Gallica
Cylindre de cire destinés à l'enregistrement au début du siècle / © Gallica

On a découvert de nouveaux enregistrements en langue bretonne datant de l’exposition universelle de 1900 dans les archives de la Bibliothèque Nationale. Ces plus anciens témoignages, enregistrés sur des cylindres de cire, complètent une collection bien connue de l’association Dastum.

Par Stéphane Grammont

C’est une information exclusive de nos confrères de France Bleu. Une étudiante documentaliste, Mathilde Rouquet, a découvert des cylindres de cire lors d’un travail sur un fond de documents non exploité de la BNF.

Ces témoignages auraient été enregistrés à l’été 1900, lors de l’exposition universelle, par un médecin, Léon Azoulay.


« C’était assez inattendu pour nous, même si l’on sait que l’on peut toujours découvrir des choses dans les centres d’archives » témoigne Gwen Drapier, documentariste à l’association de conservation du patrimoine oral de Bretagne Dastum.

Sur ces cinq cyclindres, on trouve un récit de vie, une chanson de Plouider, et une chanson chantée deux fois par la même personne. « C’est une chanson originale, que je n’ai pas retrouvée ni dans nos bases de données, ni sur une feuille volante » explique Gwen Drapier, « elle est ancienne et très émouvante ».

L’association, qui recense 130 000 items dans ses bases de données, prend la mesure de la valeur de cette découverte, qui vient compléter la collection du Dr Azoulay, déjà connue.

« Nous nous apercevons qu’en fait, les façons de chanter entre cette époque et aujourd’hui se ressemblent » constate Gwen Drapier. « C’est du chant traditionnel, donc il y a à la fois un air de famille, nous ne sommes pas dépaysés, et c’est à la fois original. »

Ces enregistrements peuvent être écoutés sur le site Gallica de la BNF.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus