• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les policiers manifestent leur ras-le-bol en silence

Les policiers de Rennes rassemblés devant le commissariat / © S.Soubane
Les policiers de Rennes rassemblés devant le commissariat / © S.Soubane

Les policiers bretons ont répondu à l'appel des syndicats en manifestant en silence devant les commissariats

Par Maylen Villaverde

Ils se sont rassemblés en silence devant leurs commissariats pour manifester leur ras-le-bol. Les policiers étaient une trentaine à Quimper ce vendredi 19 avril et près d'une centaine devant le commissariat central de Rennes.

Dans la capitale bretonne tous les échelons sont représentés, des agents aux commissaires. 
 

Un appel national


Ces fonctionnaires ont répondu à l'appel lancé par les principaux syndicats de police en réaction aux suicides de deux policiers intrevenus ce jeudi 18 avril à Paris et à Montpellier. Depuis le début de l'année 28 fonctionnaires de police se sont donnés la mort en France. Ils étaient 38 sur toute l'année 2018.

Magalie Marquer, secrétaire départementale SGP Police 35 :" On est là pour rendre hommage aux collègues décédés. On fait une minute de silence, c'est symbolique mais faut pas que ça s'arrête là ".

Maxime Mettot,  Secrétaire Général Ouest et Centre d'Alliance Police National ajoute :

"Il faut arrêter de dire que ce sont les problèmes personnels qui poussent les policiers à se suicider"


Les conditions de travail en question


Maxime Mettot explique "nous ne sommes pas là pour faire sortir le carnet de chèque. On réclame des mèdecins, des psychologues". Les agents estiment que leur métier est de plus en plus compliqué et qu'ils sont "sur-sollicités" entre les tâches classiques en semaine et les manifestations de Gilets Jaunes le week-end. "Nous n'avons que un week-end sur six de libre et il saute assez régulièrement" détaille le syndicaliste.

Les policiers attendent des actions concrêtes de la part du gouvernement.  Ils demandent qu'une enquête soit ouverte pour éclairer les circonstances de ces suicides. Ils souhaitent également être reçu par le Ministre de l'intérieur.
 
 
Les policiers de Quimper rassemblés devant le commissariat / © S.Sovillier
Les policiers de Quimper rassemblés devant le commissariat / © S.Sovillier


 

Sur le même sujet

[TEST] Ensemble C'est Mieux en Bretagne 03/07

Les + Lus