Première des frégates de nouvelle génération, l'"Aquitaine" est opérationnelle

La frégate européenne multimissions (FREMM) L'Aquitaine, livrée en novembre 2012 à la Marine nationale par le groupe de défense française DCNS, a été admise au service actif mercredi, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture maritime de l'Atlantique à Brest.

Cette frégate de nouvelle génération, la première à être officiellement déclarée opérationnelle, sera déployée dès le début 2016 au sein du groupe aéronaval (GAN) du porte-avions Charles de Gaulle, pour participer aux opérations contre le groupe jihadiste Etat islamique.

Un bâtiment automatisé et furtif


Le bâtiment de 6 000 tonnes, long de 142 mètres, est l'une des huit FREMM dont disposera la Marine nationale à l'horizon 2025, indique la préfecture maritime dans un communiqué. Ces navires ont été conçus pour être aussi furtifs que possible, fortement automatisés et conduits par un équipage de 108 marins, réduit de moitié par rapport à la génération antérieure. Ils peuvent atteindre la vitesse de 27 noeuds (50 km/h).

Première en Europe : tir de missile de croisière naval


La Frégate "Aquitaine" a réalisé en mai dernier avec succès un premier tir de missile de croisière naval (MdCN), une première en Europe, dont la portée de plusieurs centaines de kilomètres permet de viser en profondeur des objectifs stratégiques, selon le ministère de la Défense.

Renouvellement des frégates de lutte anti-sous-marine et anti-aériennes


Le programme FREMM, mené par la France en coopération avec l'Italie, vise notamment à renouveler la flotte actuelle des frégates de lutte anti-sous-marine et anti-aérienne de la Marine Nationale. Lourdement armées, les FREMM sont dotées de missiles de croisière navals, missiles anti-navires Exocet MM40, missiles antiaériens Aster et torpilles anti-sous-marines MU90. Elles peuvent également mettre en oeuvre un hélicoptère Caïman marine NH90, ainsi que des forces spéciales et leurs équipements.
À l’horizon 2025, la Marine disposera de 8 FREMM, de "nouvelles frégates qui représentent un bond capacitaire et stratégique dans la lutte contre les menaces actuelles" précise la préfecture maritime.