• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Prospection minière: la justice examine la demande d'annulation des associations

Les opposants aux projets miniers se sont retrouvés devant le Tribunal administratif de Rennes avant l'audience de demande d'annulation des permis / © E.Pinault
Les opposants aux projets miniers se sont retrouvés devant le Tribunal administratif de Rennes avant l'audience de demande d'annulation des permis / © E.Pinault

On pensait les projets de prospection minière en centre Bretagne définitivement enterrés.  Il n'en est rien puisque c'est aujourd'hui que le Tribunal administratif de Rennes doit se prononcer sur la demande d'annulation des permis portée par les associations

Par Maylen Villaverde


Une dizaine d'opposants aux projets miniers se sont retrouvés ce jeudi matin devant le Tribunal administratif de Rennes. Ils sont venus assister à l'audience de demande d'annulation définitive des permis miniers de Silfiac et Loc-Envel attribués à Variscan Mines en septembre 2015 par Emmanuel Macron alors Ministre de l'Economie
 


En effet à ce jour les permis d'exploration et de recherche minières (PERM) n'ont en fait jamais été annulés par le ministère de l'Economie malgré les intentions annoncées en juin 2018.

Avant que l'audience ne s'ouvre les avocats des plaignants ont expliqué que le magistrat rapporteur public va plaider le rejet des recours déposés.

Explications de Maître Dubreuil, Avocat des associations NPCB et Eau et Rivières : 

 



Un enfumage politique ?


Pourtant depuis juin 2018 tout le monde semblait se féliciter de l'abandon des projets de prospection minière. Un courrier de Bruno Le Maire Ministre de l'économie, envoyée le mercredi 13 juin Conseil Régional laissait effectivement croire que les projets étaient enterrés. 

Dans cette lettre, Bruno Le Maire soulignait alors qu’il avait été « récemment informé par les sociétés Variscan Mines et Apollo Minerals Limited de l’intention de cette dernière société d’acquérir les activités détenues par Variscan, dont les trois permis d’exploration concernés »... et que la société Apollo Minerals lui indiquait alors « son intention d’abandonner les travaux d’exploration en cours pour ces trois permis pour concentrer ses moyens sur d’autres zones géographiques qu’elle juge prioritaire. ». Le ministre ajoutait alors « si ces intentions sont dûment confirmées », il pourra procéder « d’ici quelques mois, à l’abrogation des trois permis exclusifs de recherches minières ».


Médias et politiques s'étaient alors réjouits de cette annonce:

 


Les associations opposées aux mines Attention Mines, Douar Didoull, NPCB et Eau et rivières avaient quant à elles accueilli ces nouvelles avec scepticisme
 




 

Sur le même sujet

Interview Emmanuel Rollin

Les + Lus

Les + Partagés