Régionales 2021 en Bretagne. Le Rassemblement national en recul

La liste du Rassemblement national emmenée par Gilles Pennelle arrive en 5ème position, au soir du second tour des élections régionales en Bretagne. Un échec pour le parti de Marine Le Pen dans la région.

Gilles Pennelle (RN), au second tour des élections régionales 2021 en Bretagne
Gilles Pennelle (RN), au second tour des élections régionales 2021 en Bretagne © Marc Ollivier - MaxPPP

Le Rassemblement national a obtenu 13,2% des votes exprimés lors du second tour des élections régionales en Bretagne. C'est moins que lors du premier tour et c'est très loin du score de 18,87% obtenu en 2015, il avait alors fait son entrée au Conseil Régional avec 12 sièges. 

Dans la quinquangulaire qui se jouait lors de ce second tour, selon Ipsos Sopra-Steria et Elabe, la liste du président sortant, Loïg Chesnais-Girard devance largement celle de la LR Isabelle Le Callennec (21,6 à 22,1%), de la candidate écologiste Claire Desmares-Poirrier (19,8 à 20%), du LREM Thierry Burlot (14,6 à 14,9%) et du RN Gilles Pennelle (13 à 13,4%).

En France, le Rassemblement national ne remporte aucune région ce dimanche soir. Une véritable déception pour le parti de Marine Le Pen qui aurait souhaité se servir de ces élections à 10 mois de la présidentielle.

 

 

Direct : émission spéciale du 2ème tour pour les Régionales et Départementales 2021 en Bretagne

 

Pour Gilles Pennelle, tête de liste du parti de Marine Le Pen à la région, "le grand perdant de ce soir, c'est Loïg Chesnais-Girard".

Je note que le président sortant malgré les énormes moyens qu’il a mis dans cette campagne y compris avec l’argent public de la région, fait un très mauvais score. Il va donc y avoir des tripatouillages pour qu’il ait une majorité. Il va être président probablement de la région, avec 12 % des inscrits

Gilles Pennelle, tête de liste Rassemblement national à la Région

Il redit aussi sa déception pour son parti : "oui, bien sûr nous sommes déçus, cependant nous allons avoir un groupe d'élus Rassemblement national, nous aurons entre huit et neuf élus. Ce qui est quasi comparable au groupe qui sortait, puisque nous avions 10 élus. Nous serons une opposition extrêmement vigilante, face a une majorité très fragile, qui je pense, se cassera au cours de mandat."

Désintérêt des électeurs

Florent de Kersauson, tête de liste du Rassemblement national dans le Morbihan, explique sur France 3 Bretagne ce dimanche soir que le gouvernement "a saboté cette élection". "C’est ce qu’il faut dire ce soir. Il n’y a eu aucune publicité invitant les gens à voter. Beaucoup de professions de foi ont manqué dans les boîtes aux lettres des Bretons. Ça doit justifier le désintérêt de nos électeurs." a -t-il ajouté. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections rassemblement national