• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Réunification de la Bretagne : les Bretons voteront, si la Loire-Atlantique dit oui

La session du Conseil régional de Bretagne / © Lionel Bonis - France 3 Bretagne
La session du Conseil régional de Bretagne / © Lionel Bonis - France 3 Bretagne

Ce jeudi le Conseil régional a adopté à l'unanimité une délibération visant à la réunification de la Bretagne à cinq départements. Les Bretons pourront voter lors d'une consultation populaire, si les électeurs de Loire-Atlantique se prononcent eux aussi en faveur du rattachement.

Par Krystell Veillard


Loïg Chesnais-Girard, le président de la région Bretagne s'est prononcé ce mercredi pour une consultation populaire concernant la rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, déclarant « il va bien falloir consulter la population ». Il avait auparavant réitéré l'adhésion du Conseil régional au principe de la réunification administrative de la Bretagne historique à cinq départements. Ce jeudi, le Conseil régional a adopté à l'unanimité, une délibération visant à cette réunification. Le Conseil régional se déclare ainsi prêt à organiser un référendum sur son territoire.

 

De nombreux élus bretons regrettent que la population de Loire-Atlantique n'ait pas été consultée et que seuls les élus du Département aient à se prononcer. "Nous demandons que la volonté des habitants de Loire-Atlantique soit respectée par le Conseil départemental pour qu’ils puissent s’exprimer", déclare ainsi le député breton Paul Molac.

 

L'association Bretagne réunie avait recueilli fin novembre, les 100 000 signatures nécessaires (soit 10% du corps électoral) pour qu'une consultation populaire soit inscrite à l'ordre du jour du Conseil départemental de Loire-Atlantique. Le 17 décembre prochain, les élus de Loire Atlantique se prononceront donc sur cette question, d'un "droit d'option", qui permet à un département de rejoindre une région limitrophe. Si cette proposition est adoptée à une majorité qualifiée des 3/5e, et que les deux Conseils régionaux de Bretagne et Pays-de-la-Loire la confirment dans les mêmes conditions (majorité qualifiée de 3/5e), ce droit d'option pourra être activé.
 


Le reportage à Rennes de Kévin Gaignoux et Lionel Bonis


Interviews : Loïg Chesnais-Girard, Président du conseil régional de Bretagne - Marc Le Fur, conseiller régional (LR) - Gilles Pennelle, Conseiller régional (RN)
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus