Salon de l'agriculture : ouvrir les huîtres plus vite que son ombre

Ambiance de folie sur le stand "Cuisinez à l'ouest" qui accueille le concours régional des écaillers au Salon de l'agriculture. Allan Guiriec l'emporte après avoir ouvert 100 huîtres en 7 minutes et 21 secondes !


Fébrilité, concentration, voilà comment décrire les participants au concours régional des écaillers. Ils sont sept à s'affronter. Objectif : 50 huîtres plates, 50 huîtres creuses à ouvrir, le plus vite possible. La compétition est surveillée, sept juges -un par tête- chronomètre en main. 

Allan Guiriec, 26 ans, déjà champion en 2017 avec un temps de 7 minutes, est cuisinier à Brest. Pour lui il s'agit de "respecter le produit, avoir toute l'huître à l'ouverture." Il tient dans ses mains sa trousse, avec son couteau. 

De son côté, juste avant de s'attaquer à son plateau, Thaïs, 21 ans, ostréicultrice, s'amuse déjà même si elle ne cache pas "une petite pression". 
 

"Huître, couteau dans la main...top !"

La course contre la montre fait rage. Les compétiteurs s'activent. Le jus des huîtres fuse et tombe sur les spectateurs nombreux à venir les soutenir. C'est très vite la fin. Autre tête connue dans les rangs, celle de Tiphaine Seguin, restaurateur à Brest. Il a une réputation et un passé après avoir fait une grosse sensation en 2015 lors du concours Seafood Fusion. 

Joris, désosseur de cochon dans la vie est venu pour le challenge. Il termine sa centaine d'huîtres derrière le premier mais n'est pas le dernier, avec un temps très honorable de quelques onze minutes. Il est d'ailleurs acclamé par la foule qu'il baptise. "Je suis le plus mauvais mais j'ai le plus de succès" lance t-il avant d'ajouter "je suis content de moi." 

Sacré champion, Allan Guiriec confirme son talent après ouvert ses huîtres en 7 minutes et 21 secondes. Cette victoire lui permet d'accéder au concours national. 
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité