Sarzeau : ils se confinent au camping pour télétravailler vue sur mer

Et si ce troisième confinement prenait un petit goût de vacances… Un groupe d’hôtellerie en plein air propose de venir télétravailler au camping, vue sur mer.

Céline a choisi de se confiner au camping de Sarzeau, avec son fils Pharell et deux cousines.
Céline a choisi de se confiner au camping de Sarzeau, avec son fils Pharell et deux cousines. © N. Corbard

Sea, Work and Sun ! La mer, un peu de travail et beaucoup de soleil. C’est la promesse d’un groupe d’hôtellerie en plein air qui propose  une formule spéciale confinement. Pour 900 euros, le client dispose d’un mobil-home pendant un mois, avec télé et wifi gratuit.

"L'idée, c'est de proposer aux personnes enfermées entre quatre murs, dans un appartement exigüe, de venir télétravailler dans un cadre plus agréable, au camping. Du moment où ils ont fermé leur ordinateur, ils peuvent profiter de la plage et de tous les services offerts dans les 10 km à la ronde", explique Sébastien Even, directeur adjoint du camping du manoir de Ker An Poul (Eden Villages).

Les clients peuvent aussi amener les enfants. Grâce au wifi, l'école au camping, c'est possible !  

Sébastien Even, directeur adjoint du camping du manoir de Ker An Poul

 

Céline travaille dans un salon de coiffure, à Vannes. Elle a choisi de se confiner au camping Eden Villages de Sarzeau avec son fils Pharell, 4ans et demi. 

Sarzeau : ils se confinent au camping

Ils sont six à se partager un mobil-home de 40 m2. Car les deux sœurs de Céline ont, elles aussi, choisi de se confiner avec leurs enfants, loin du bureau… Toutes deux travaillent à Paris, dans le secteur bancaire. Elles préfèrent télétravailler au bord de la mer.

Mes deux soeurs vivent dans des studios à Paris donc c’est compliqué avec des enfants. Ici, on a trois chambres, deux salles de bain, la plage à 700 mètres… C’est génial pour les enfants. Et puis, évidemment, il n’y a personne donc c’est cool pour nous. On est réunis tous ensemble. C’est sympa, on ne s’étaient pas vues depuis l’année dernière…  

Céline, confinée au camping

Au camping de Sarzeau, on a ouvert deux semaines plus tôt qu’à l’habitude pour répondre à la demande de "confinement au camping".

Ambiance très calme au camping de Ker An Poul pendant de troisième confinement...
Ambiance très calme au camping de Ker An Poul pendant de troisième confinement... © S. Izad

Séduisante sur le papier, l’offre n’attire pas tant de monde que cela. Le groupe Eden Villages possède huit campings en France et seulement une trentaine de familles ont acheté ce service.

Ce n’est pas quelque chose qui va être rentable, clairement. L'idée, c’est de proposer un nouveau service qui pourra être réitéré les années suivantes, sans confinement, on l'espère. Avec l'ordinateur, les gens peuvent télétravailler depuis n'importe où.  

Sébastien Even, directeur adjoint du camping du manoir de Ker An Poul

Pas de piscine, pas de restaurant d’ouvert… gestes barrières obligent. A Sarzeau, le camping compte 315 emplacements, vides pour la plupart. L’ambiance est très calme. Mais, après tout, c’est aussi ce que l’on cherche quand on télétravaille, non ?

Et puis, la pause-café en marchant le long de la plage... ça fait rêver.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19