• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sécheresse en Ille et Vilaine : les éleveurs obligés de prélever du fourrage dans les stocks

Conséquences de la sécheresse pour les éleveurs d'Ille et Vilaine / © France 3 Bretagne
Conséquences de la sécheresse pour les éleveurs d'Ille et Vilaine / © France 3 Bretagne

L'Ille et Vilaine connaît des restrictions d'eau sur certains bassins pour cause de sécheresse. Les températures élevées empêchent aussi l'herbe de pousser. Les agriculteurs sont donc obligés de nourrir leurs bêtes avec du fourrage.

Par Maylen Villaverde


Un hiver plutôt sec et pas une goutte de pluie depuis 3 semaines. A cela s'ajoute un thermomètre qui s'affole. voilà ce qui explique le début de sécheresse qui concerne surtout le sud de l'Ille et Vilaine pour le moment. Des restrictions de consommation d'eau ont été décidées par la préfecture depuis vendredi 12 juillet et chez les agriculteurs le constat est là : l'herbe ne pousse plus. Conséquence, il faut déjà nourrir les animaux avec le stock de fourrage prévu pour l'hiver.
 

Passés 25° l'herbe ne pousse plus, et les stocks s'amenuisent


Chez Jean-Yves Riault l'herbe a perdu sa couleur verte et semble craquer sous les pas. Quand les températures dépassent 25 degrés l'herbe ne pousse plus et le trèfle a brûlé. L'éleveur est donc obligé de nourrir ses bêtes avec du stock, du maïs de 2018 et de l'enrhubanage de luzerne. Un fourrage qui est normalement servi en hiver. Les stocks pourraient baisser rapidement et Jean -Yves sait qu'il aura du mal à le reconstituer.


Reportage à Guipry-Messac de Séverine Breton et  Lola Bobin-Adriaco
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Alain Layec, maire de Saint-Gildas-de-Rhuys. Commune très touchée par les algues rouges.

Les + Lus