Semaine de l'emploi maritime : les lycées professionnels maritimes

"L'entretient du chalut fait partie de la panoplie d'un bon marin-pêcheur…" / © Morgane Trégouët
"L'entretient du chalut fait partie de la panoplie d'un bon marin-pêcheur…" / © Morgane Trégouët

À Paimpol, dans le cadre de la semaine dédiée à la formation et l'emploi des métiers de la mer en Bretagne, le lycée maritime Pierre Loti proposait jeudi 30 mars une visite à tous les demandeurs d’emploi. Une initiative pour informer que cette filière offre de réels débouchés.

Par Eric Nedjar

À Paimpol, le lycée maritime Pierre Loti est l’un des quatre établissements Bretons qui forment les futurs marins pêcheurs et marins de commerce. Deux secteurs en crise de vocation, pour la pêche en particulier, comme le déplore Michel Biger, enseignant au lycée maritime. "Ce métier est pourtant prometteur, puisqu’il manque 1 000 marins sur nos côtes" explique-t-il.

La cause de cette désaffection : être marin est perçu comme difficile et mal payé. Ce que la profession s’emploie à démentir en mettant en avant les efforts réalisés pour améliorer les conditions de travail, la sécurité en mer, des salaires supérieurs à 2 000 € par mois et la perspective de rapides évolutions de carrière.

Pour pallier à ce manque de mains d’œuvre, le lycée professionel maritime Pierre Loti propose également plusieurs cursus de formations continues dispensés à des demandeurs d’emploi ou salariés en reconversion.

Semaine de l'emploi maritime en Bretagne et la filière des lycées martimes
Reportage : JM.Seigner, M.Trégouet, C.Pierret avec François Leguen (Enseignant), Michel Biger (Enseignant) et Denis Béric (Proviseur du lycée maritime Pierre Loti)

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus